Le premier ministre du Québec Philippe Couillard (au centre)/Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot
(98,5 FM) - À l'Assemblée nationale, c'était le dernier jour de session parlementaire vendredi avant les vacances d'été et les partis en ont profité pour faire le bilan des derniers mois.

Le premier ministre Philippe Couillard a regretté une seule chose, soit le cafouillage du déneigement sur l'autoroute 13 à la mi-mars.

M. Couillard s'est toutefois félicité de la réaction de son gouvernement à l'attentat à la mosquée de Québec, à la fin janvier, et du secours aux sinistrés des inondations ce printemps.

Il s'est aussi donné le crédit pour la bonne tenue économique générale du Québec.

«J'ai l'impression que le bilan législatif, comme le reste du bilan du Québec, est pas mal bon. Je ne dis pas que c'est parfait, on peut toujours faire mieux, mais je pense qu'on est en train de mettre le Québec sur la bonne voie (...) Ce que les Québécois ont vu au cours des derniers mois, c'est un premier ministre et un gouvernement partout dans les régions du Québec en train de porter la bonne nouvelle et d'accomplir ses engagements comme il l'avait promis en 2014.»

Le Parti québécois a critiqué les reculs encaissés par le Québec dans ses négociations avec le gouvernement fédéral.

La Coalition avenir Québec a estimé que le gouvernement était usé et rattrapé par les scandales éthiques.

Remaniement

Couillard a par ailleurs repoussé une fois de plus, vendredi, l’idée de procéder dans les prochaines semaines à un remaniement de son équipe.

En point de presse, en marge du bilan de la session parlementaire, qui a pris fin vendredi, M. Couillard n’a pas paru pressé de rebrasser les cartes, à un an de la prochaine campagne électorale.

Il a réaffirmé qu’il souhaitait toujours des façons d’améliorer son équipe, mais que ce ne serait pas à court terme.

(Avec La Presse canadienne)