nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Décès d'Éloïse Dupuis : pas d' "influence indue" de la part des Témoins de Jéhovah

Décès d'Éloïse Dupuis : pas d' "influence indue" de la part des Témoins de Jéhovah

Éloïse Dupuis

Éloïse Dupuis a donné son consentement libre et éclairé lorsqu'elle a refusé une transfusion suite à des complications liées à son accouchement.

C'est ce que conclut le rapport du coroner Luc Malouin, dévoilé aujourd'hui.

C'est en toute connaissance de cause qu'Éloïse Dupuis a refusé la procédure. Il n'y a pas eu de "police du sang", de Témoins de Jéhovah qui ont tenté d'influencer la décision de Mme Dupuis. Ce sont ses proches, son conjoint qui ont demandé à des membres de la communauté d'empêcher l'accès à la chambre à ses amies et cousines non Témoins de Jéhovah.

Selon le rapport, Éloïse Dupuis est décédée le 12 octobre 2016 d'un choc hémorragique. Mme Dupuis a refusé toute transfusion en raison de son appartenance religieuse aux Témoins de Jéhovah. 

La seule solution qui existait pour Mme Dupuis afin de recouvrer la santé consistait à recevoir des produits sanguins, mais elle a toujours refusé de le faire.

Me Luc Malouin, coroner

Le coroner considère par ailleurs que les intervenants médicaux ne sont pas à blâmer dans le décès de la jeune femme.

Je n’ai aucun doute que le personnel médical a tout tenté pour que Mme Dupuis et sa famille changent d’idée quant à la nécessité d’avoir recours aux produits sanguins pour lui sauver la vie.

Me Luc Malouin, coroner

Le coroner recommande aux intervenants médicaux de prévoir un plan d'urgence pour les patients refusant les traitements sanguins.


Bouchard en parle

avec Sylvain Bouchard

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.