nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Les pirates russes épieraient le Sénat américain et les Olympiques

Les pirates russes épieraient le Sénat américain et les Olympiques
Photo: pixabay.com

PARIS - Des pirates russes s'intéressent au Sénat américain et à plusieurs fédérations sportives en vue des prochains Jeux olympiques, a prévenu vendredi une firme de sécurité informatique.

Le groupe surnommé Fancy Bear, dont le piratage informatique a jeté du sable dans l'engrenage de la campagne présidentielle de 2016, s'affairerait toujours à percer les comptes de courriel des dirigeants américains.

Un analyste de la firme Trend Micro, Feike Hacquebord, a dit que les pirates russes semblent se préparer à de nouveau influencer l'opinion populaire.

M. Hacquebord dit avoir découvert plusieurs sites internet maquillés pour ressembler au système interne de courriels du Sénat des États-Unis. Son analyse le porte à conclure que ces sites ont été créés par Fancy Bear.

Trend Micro avait précédemment étalé au grand jour une tactique similaire utilisée pour récolter des adresses de courriel associées à la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron en avril 2017. Deux mois plus tard, les courriels privés de plusieurs membres de la campagne Macron ont été publiés en ligne, une fuite qui demeure inexpliquée.

M. Hacquebord dit que les faux sites sénatoriaux créés en juin et septembre 2017 sont identiques aux faux sites français. 

Les meilleurs moments du FM93

En direct de 18:00 à 19:00

4261
100

Les meilleurs moments du FM93
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.