nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

«On donne un coup de Febreze, mais ça sent l’usure du pouvoir»

«On donne un coup de Febreze, mais ça sent l’usure du pouvoir»
François Bonnardel (La Presse Canadienne)

Remaniement important à Québec: les réactions des partis de l'opposition.

il y a 2 mois

Les partis d’opposition s’en sont donné à cœur joie à la suite du remaniement ministériel du premier ministre Philippe Couillard. 

Malgré l'ajout de six nouveaux ministres, dont le grand retour de Robert Poëti, François Bonnardel juge que le Parti libéral n'a pas réussi à changer son image.

«Au final, il faut que les gens comprennent qu’on avait 26 ministres et qu’on en a maintenant 32, a indiqué le député caquiste de Granby. Ça va coûter encore plus cher aux contribuables. C’est aussi 15 ans d’usure (du Parti libéral). Et 15 ans d’usure, l’image que je donnerais, c’est celle du tapis et du divan que tu as depuis 15 ans dans la maison. Même si on donne un petit coup de Febreze, au final, ça sent la même affaire, ça sent l’usure du pouvoir.»

«Même si on donne un coup de Febreze, au final, ça sent la même affaire. Ça sent l'usure du pouvoir.»

François Bonnardel

Selon le péquiste Pascal Bérubé, le remaniement de Philippe Couillard n'aura servi à rien puisque deux mal-aimés du gouvernement sont encore aux commandes de ministères importants.

«Mon problème, c’est que Gaétan Barrette est encore à la Santé et Stéphanie Vallée encore à la Justice, a déclaré le député de Matapédia et leader parlementaire du Parti québécois. Gaétan Barrette est le ministre de loin le plus impopulaire, ses réformes ne fonctionnent pas, il n’a jamais eu autant de pouvoirs entre ses mains, on essaie de le déplacer et ça ne marche pas. Ça prouve que c’est lui le boss.»

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, croit que le premier ministre à échouer dans sa tentative d'insuffler un air de renouveau à son équipe.

«Les principaux architectes des mesures d’austérité, les principaux penseurs des réformes libérales des dernières années sont toujours bien en selle dans les ministères les plus importants.»

Il tente aussi de comprendre pourquoi Jean-Marc Fournier n'a pas perdu sa limousine...

«Jean-Marc Fournier, le suspect no 2 de l'ère Charest en matière de corruption, je pense qu'en le tassant le gouvernement aurait envoyé un message d'intégrité. Pas mal plus qu'en donnant une fonction presque symbolique à Robert Poëti.»

Les chefs: Remaniement: le Transport à un ministre junior, le retour de Robert Poëti et Stéphanie Vallée dans la continuité. Et à quoi s'attendre de la rencontre Trudeau-Trump?

il y a 2 mois


Quart de nuit WE

avec Sylvain Ménard

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.