Le campement des Murailles, sur le chantier La Romaine/Hydro-Québec
Un ex-travailleur du chantier hydroélectrique La Romaine soutient que l'alcool et la drogue y circulent allègrement, au détriment de la productivité.
Un ex-travailleur du chantier La Romaine
Chargement du lecteur ...

Cet homme, qui a travaillé à plusieurs reprises sur le site situé à 450 km au nord de Sept-Îles, déplore que l’alcool coule à flots lors des temps libres.

Mais le plus néfaste, à son avis, est la consommation effrenée de drogue dure. Il raconte quel surnom le chantier s’est mérité et pourquoi.

EXTRAIT SONORE CI-HAUT (PREMIÈRE PARTIE)

Notre informateur, qui a quitté le domaine de la construction, estime que La Romaine a des ennuis de productivité à cause de la consommation d’alcool et de drogue.

EXTRAITR SONORE CI-HAUT (DEUXIÈME PARTIE)

Il croit qu'Hydro-Québec devrait s'inspirer des sociétés minières qui interdisent souvent l'alcool sur leurs chantiers de construction.