Aller au contenu
Passeport vaccinal

«Les deux prochaines semaines seront un peu rock’n’roll»

«Les deux prochaines semaines seront un peu rock’n’roll»
Cogeco Nouvelles
0:00
20:56

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a confirmé que le passeport vaccinal entrera en vigueur dès le mercredi 1er septembre. 

Il a confirmé cette nouvelle mardi, alors qu’il tenait un point de presse en compagnie du directeur national de santé publique, Horacio Arruda et du directeur de la campagne de la vaccination contre la COVID-19 au Québec, Daniel Paré. 

Pour entrer au resto ou au cinéma

Donc, dès demain, tous les Québécois qui voudront avoir accès à des activités publiques non essentielles comme les restaurants, les gyms, les cinémas ou les salles de spectacle devront montrer leur code QR, soit sur papier, en photo ou via l’application mobile VaxiCode. 

De plus, ils devront également présenter une carte d’identité avec photo comme la carte d’assurance maladie ou le permis de conduire. 

Quant aux personnes de 75 ans et plus qui n’ont généralement pas de carte d’assurance maladie avec photo, elles pourront montrer une carte avec leur adresse. 

Un temps d’ajustement sera nécessaire

Le ministre Dubé a tenu à remercier d’avance tous les commerçants qui auront à gérer le passeport vaccinal. 

Il a tenu à dire qu’il y aura certainement une période d’ajustement. 

«Les deux prochaines semaines seront un peu rock’n’roll. Et il n’y aura pas de pénalités avant le 15 septembre. Le passeport vaccinal, c’est le compromis pour rester ouvert»

«Ne pas crier victoire trop vite»

Le ministre Dubé a tenu à rappeler l'importance de continuer à respecter les mesures sanitaires, et ce, même par les personnes adéquatement vaccinées.

Le mois de septembre avec la rentrée des écoliers et des travailleurs sera critique, selon le ministre. 

«Le respect des mesures sanitaires demeurent essentiel même si vous êtes doublement vaccinés. La combinaison de la vaccination et des mesures sanitaires nous permette de limiter la propagation du virus. Il ne faut pas crier victoire trop vite. Avec la rentrée, le mois de septembre sera déterminant»

«Même si on est doublement vaccinés, le vaccin reste présent. Le vaccin ne protège pas à 100%»

Le ministre Dubé a conclu son allocution en demandant aux Québécois d'aller se faire tester dès l'apparition d'un symptôme, même s'il n'est pas important. 

Vous aimerez aussi

0:00
23:14
0:00
17:41

Plus avec Bernard Drainville

Nicolas Kenny, membre du département d'histoire de l'Université Simon Fraser
Pierre Paul-Hus député conservateur réélu
Entrevue avec Ruth Ellen Brosseau, candidate du NPD.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les gros #1
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75