Aller au contenu
L'autorité parentale devant la justice

Une juge interdit à un père de partager ses croyances complotistes à sa fille

Une juge interdit à un père de partager ses croyances complotistes à sa fille
Photo: Aitor Diago / Moment / Getty Images

Un père juge complotiste s'est vu interdire par une juge de partager ses croyances à sa fille de neuf ans.

La décision de la juge a été prise selon la magistrate pour le bien être de l'enfant, qui avait entre autres été amené à manifester lors de rassemblements anti-vaccin et anti-mesures sanitaires.

En entretien avec Patrick Lagacé, l'avocate spécialisée en droit de la famille et ex-présidente de l’Association des avocats en droit familial du Québec, Me Marie Annik Walsh a commenté la décision contraignante pour le père de famille qui avait d'ailleurs tout fait pour que sa jeune fille ne porte pas de masque.

«Depuis le début de la pandémie, la jurisprudence est pas mal claire là-dessus. Pour ce qui est de ne pas amener des enfants dans les manifestations, une décision semblable a été prise à Québec, alors je ne suis pas surprise.»

Il est toutefois intéressant de se questionner sur la limite juridique de la limitation des opinions face aux complotistes. Selon l'avocate, il ne faut pas oublier que lorsqu'un juge émet un jugement dans un tel cas, c'est qu'il y a un différend marqué entre les deux parents et que l'un des deux partis croit que l'autorité parentale de l'autre parent est néfaste pour l'enfant en question.

Vous aimerez aussi

0:00
15:47

Plus avec Patrick Lagacé

Les Canadiens jouent contre Toronto ce soir!
Comment régler l'affaire Tom Wilson et les conséquences
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Trudeau-Landry en vacances avec Alexandre Tétreault
En direct
75