Aller au contenu
Cour d'appel

Affaire Simon Houle: la Couronne demande entre 15 et 18 mois

Affaire Simon Houle: la Couronne demande entre 15 et 18 mois
Simon Houle / Facebook
0:00
7:59

La Cour d'appel s'est penchée vendredi sur l'absolution conditionnelle accordée à l'ingénieur Simon Houle qui a plaidé coupable plus tôt cet été à une accusation d'agression sexuelle et une autre de voyeurisme sur une victime endormie. Les crimes sont survenus dans l'appartement d'un ami, en avril 2019, à Trois-Rivières.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales conteste la sentence, estimant que le juge de première instance Matthieu Poliquin a ignoré plusieurs faits aggravants. Le DPCP exige entre 15 et 18 mois de prison pour les crimes avoués.

La procureure Me Eve-Lyne Goulet reproche notamment au magistrat de ne pas avoir considéré suffisamment les 9 photos prises par l'accusé, images qu'il a conservées durant les 44 jours qui ont précédé l'intervention des policiers.

Elle ajoute que les 24 minutes d'agression dans trois pièces différentes d'un appartement constituent de l'acharnement et non pas un événement se déroulant « somme toute rapidement » comme c'est écrit dans le jugement.

La poursuite interprète aussi l'aveu d'attouchements sur une autre victime quatre ans plus tôt dans un contexte similaire comme étant un autre facteur aggravant, alors que le juge de première instance faisait référence à une preuve de franchise.

L'avocat de Simon Houle, Me Pierre Spain, a laissé entendre de son côté que la couverture médiatique de la peine était encore plus dissuasive que les 18 mois de prison exigés. Ce dernier souligne que de toute façon, le juge Poliquin était le mieux placé pour imposer une peine juste et appropriée qui est d'ailleurs à sa discrétion en vertu du Code criminel.

Les trois juges de la Cour d'appel ont pris la décision en délibéré.

Simon Houle fait présentement face à une accusation de bris de condition de son absolution pour des gestes qui seraient survenus à Cuba quelques semaines seulement après la sentence.

Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Jérôme Landry

Dave «Pic» Turmel toujours libre et en cavale au Portugal: «un peu déroutant»
Jérôme critique les invités de Jonathan pendant son absence...
Violence inouïe à St-Malachie: une source de Jérôme avait déjà mis la table
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Bouchard en parle
En direct
En ondes jusqu’à 12:00 PM