Aller au contenu
40 000 frênes à abattre à Québec

Jérôme, l'ami des arbres, a un pincement au coeur

Jérôme, l'ami des arbres, a un pincement au coeur
Jérôme, l’amoureux des arbres / Marc Dufresne / Getty Images

La prolifération de l'agrile du frêne obligera la Ville de Québec à abattre plus de 40 000 arbres en milieu boisé à titre préventif d'ici 2032.

Déjà près de la moitié des 12 000 frênes situés en zone urbaine sur des terrains municipaux ont été coupés pour atténuer les effets de l'insecte ravageur. Ils sont tous systématiquement remplacés par d'autres essences d'arbres.

Il faut dire toutefois que les deux tiers des frênes recensés en milieu urbain à Québec sont situés sur des propriétés privées, ce qui limite la capacité d'intervention de l'administration municipale.

Dans l'émission Trudeau-Landry, Jérôme a raconté qu'il aura beaucoup de difficultés à voir ses frênes disparaître, mais qu'il le fera pour le bien commun. Vous pouvez l'entendre sur ses tiraillements dans le segment plus haut.

En plein coeur de la tempête d'infestation qui se propage toujours plus loin, la ville a dû tripler son budget initial pour replanter et étirer la durée de vies des arbres condamnés.

« Le travail des médicaments mis dans les arbres pour ralentir la progression et de couper les arbres plus rapidement pour éviter des enjeux de progression fonctionnent un peu. Ça ne préservera les frênes, on le sait, mais ça va préserver une certaine qualité au niveau des boisés et des arbres d'alignement parce qu'on va les garder plus longtemps. Et pendant ce temps, ça nous permet de replanter. »

3 millions de dollars sont budgétés chaque année pour composer avec la mort inévitable des frênes ce qui nécessitera un investissement total de 45 millions de dollars d'ici 2032.

0:00
9:39
Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Jonathan Trudeau

Pierre Poilievre veut un 3ième lien, mais pas de tramway!
Développement économique Bellechasse réitère l'importance du 3e lien
3e lien à Québec: «Plus personne ne croit la CAQ» -Jonathan Trudeau
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00