Aller au contenu
Tramway de Québec

Le contrat avec Alstom approuvé de justesse par le conseil municipal

Le contrat avec Alstom approuvé de justesse par le conseil municipal
Le contrat avec Alstom a été approuvé à 11 contre 10 au début de la séance du conseil municipal. / FM93/Philip Rodrigue-Comeau
0:00
22:40

Le contrat pour la fabrication des rames du tramway a été approuvé par une très mince majorité mardi au conseil municipal de Québec. Un seul vote à fait la différence, celui de Jackie Smith de Transition Québec, qui s'est ajouté à ceux de l'équipe du maire pour donner le feu vert à l'entente. Le tout s'est joué à 11 votes contre 10.

L'ancien parti du maire Labeaume, Québec d'abord, qui a semé les premières graines du projet, s'est rangé du côté des anti-tramways en raison du manque de détails entourant l'actualisation des coûts et les clauses au contrat de plus de 1,3 milliards de dollars, dont 569 millions $ pour les rames et 768 millions $ pour l'entretien sur 30 ans. 

Québec d'abord souhaite néanmoins toujours la concrétisation du projet, mais pas de n'importe quelle façon.

Son chef Claude Villeneuve dénonce un processus «garoché» inacceptable pour son équipe.

«J'ai pas l'information pour dire que c'est un bon contrat. J'en veux encore un projet de tramway. Pour la suite, arrangez bien vos affaires Je trouve ça amateur, improvisé, broche à foin. On a un projet qui va coûter au-delà de 4 milliards de dollars pis c'est de même que c'est gérer en bourrassant?»


Le maire de Québec, Bruno Marchand, de son côté, est furieux contre l'opposition officielle. Il lui reproche d'avoir «vendu son âme» et d'avoir rompu avec sa principale promesse en votant contre un jalon important du futur réseau structurant.

Pour le maire, cette position des conseillers et conseillères de Québec d'abord illustre leur incompréhension des négociations pour un projet d'une telle envergure. Il croit aussi que ça fragilise le projet.

«Le principal coup dur qui a été fait à ce projet-là, c'est ce qu'il fait aujourd'hui alors il ne peut pas se prétendre un allié du projet présentement, PIs quand on a pris le projet il n'était pas plus haut que présentement»

Parmi les prochaines étapes importantes, il y aura le dépôt du plan d'affaires au gouvernement Legault. Puis, la sélection du partenaire qui sera responsable des infrastructures s'enclenchera en août.

Le conseil des ministres devra ensuite autoriser le passage du chantier en phase réalisation d'ici le 10 novembre.

Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Sylvain Bouchard

«J'aimerais devenir un citoyen normal»: témoignage d'un ancien itinérant
Deuxième heure intégrale
Première heure intégrale
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Dupont le matin
En direct
En ondes jusqu’à 10:00