12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • Automobile
  • Certains concessionnaires pourraient-ils manquer de camionnettes ?

Certains concessionnaires pourraient-ils manquer de camionnettes ?

Certains concessionnaires pourraient-ils manquer de camionnettes ?Auto123.com
Concessionnaire Stew Hansen Chrysler Dodge Jeep Ram, dans l'Iowa

La crise du coronavirus, qui a forcé l’arrêt de la production automobile à différents moments à travers le monde, a mis du sable dans l’engrenage d’une machine extrêmement bien rodée ; celle de l’offre et de la demande.

Si les activités ont repris un peu partout en Amérique du Nord, certains concessionnaires n’en sont pas au bout de leur peine pour autant. L’exemple de certains dépositaires américains situés en Iowa démontre à quel point l’équilibre est fragile. Est-ce que cette situation aura cours au Canada ? Il faudra voir, mais regardons d’un peu plus près ce qui se passe chez nos voisins pour mesurer la situation.

Le premier cas qui nous intéresse est celui de Jerry Bill, le directeur d’une bannière Ram. L’homme est inquiet des effets qu’aura le coronavirus, mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne craint pas de manquer d’acheteurs, mais plutôt de véhicules.  

« Notre plus gros problème, ce sera l’inventaire. » La concession pour laquelle il travaille, Stew Hansen Chrysler Dodge Jeep Ram, vend environ 2700 nouveaux véhicules par année à Urbandale, une banlieue de la capitale de l’Iowa, Des Moines.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Camionnettes en inventaire, Stew Hansen Chrysler Dodge Jeep Ram

Après une baisse des ventes en avril, alors que les consommateurs restaient à la maison, il s’attend à ce que les ventes de camionnettes en mai soient identiques à celles de l’année dernière. Et si la demande reste forte, il sera à court de modèles populaires en juin. FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a redémarré lentement ses chaînes de production de camionnettes Ram lundi, et ce, après un arrêt de deux mois.

Le défi, c’est évident, sera de remplir, et rapidement, les cours des concessionnaires qui continuent à écouler des camionnettes à un rythme important.

Des situations différentes
L’économie américaine s’est contractée de façon spectaculaire au premier trimestre de l’année en raison du coronavirus, et des mesures de confinement visant à ralentir sa propagation. Pire, les économistes prédisent un deuxième trimestre bien plus difficile.

Cependant, la situation n’a pas été la même partout. C’est le cas aux États-Unis, mais aussi chez nous, au Canada.

Ram 1500 EcoDiesel 2020

En effet, si des états comme New York, le Michigan ou l’Ohio ont littéralement fermé leurs portes à un certain moment, des concessionnaires comme celui de Stew Hansen ont fourni à FCA et à ses rivaux de Detroit, General Motors et Ford, un rare rayon de soleil : de fortes ventes de camionnettes au cœur de la pandémie.

Le mois dernier, les ventes globales de voitures et de camions légers aux États-Unis ont atteint leur plus bas niveau depuis 50 ans. Cependant, les ventes de camionnettes américaines, en particulier dans les états du sud et de l’ouest, moins touchés par la pandémie, ont nettement été supérieures selon les dirigeants et les analystes de l’industrie.

La pression est maintenant forte pour stimuler la production de modèles afin d’en envoyer aux concessionnaires dans les régions du pays où la demande est forte, mais l’offre en baisse.

Et c’est particulièrement vrai pour General Motors. En certains endroits, on est littéralement à court de certains modèles, car on a en plus perdu 40 jours de production à cause d’une grève l’automne dernier.

Usine General Motors

La conséquence, opine Michelle Krebs, analyste chez Cox Automotive, c’est que si un consommateur ne trouve pas ce qu’il veut à une adresse, il risque d’aller vers une autre marque.  

Des craintes reliées à la relance
En mars et en avril, les constructeurs automobiles de Detroit ont accordé d’importantes remises — telles que des prêts sans intérêt pendant sept ans — afin que les véhicules puissent continuer à circuler dans les concessions.

« Beaucoup de gens qui ont des camions vieux de deux ans peuvent en acheter un nouveau pour le même montant (mensuel) ou moins », a déclaré Noah Wolter, directeur général de Charles Gabus Ford à Des Moines. « C’est l’échange le plus facile qui soit, a déclaré celui qui voit sa concession vendre quelque 1500 véhicules annuellement.

La demande pour les camionnettes pleine grandeur est “incroyablement forte”, a pour sa part ajouté Mark LaNeve, le directeur des ventes et du marketing de Ford aux États-Unis. Ce segment représentait 21 % de toutes les ventes de véhicules aux États-Unis en avril, comparativement à une proportion mensuelle moyenne de 13 % à 14 %.

Inventaire camionnettes d'un concessionnaire

Chez Stew Hansen, Jerry Bill a déclaré que grâce aux remises, les clients ont pu obtenir un camion Ram normalement vendu 55 000 $ (américains) pour 44 000 $. Cela a encouragé certains à abandonner les VUS et les voitures au profit de nouveaux modèles de camions équipés davantage comme des véhicules de luxe que de vieux camions de travail.

Mike Koval, directeur par intérim de la marque Ram chez FCA, a pour sa part expliqué que les stocks de certaines versions de ses camions Ram “étaient un peu à court”, mais que le constructeur automobile travaillait fort pour augmenter les livraisons dans les États où les concessionnaires sont demeurés ouverts pendant l’épidémie.

Carl Moyer, propriétaire de Karl Chevrolet à Ankeny, en Iowa — le deuxième plus grand concessionnaire Chevrolet en Amérique avec des ventes de 4000 nouveaux véhicules par année — a déclaré qu’il a commencé la crise avec un stock important. Ce coussin a disparu.

Lorsqu’on lui a demandé à quel moment il commencerait à s’inquiéter s’il n’obtenait pas de nouvelles camionnettes de GM pour réapprovisionner son stock, il a simplement répondu : “Aujourd’hui”.

La chose sera aussi à surveiller de ce côté-ci de la frontière au cours des prochaines semaines.

En direct de 19:00 à 22:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.