• Accueil
  • Automobile
  • Le Salon de l’auto de Montréal annule l’édition virtuelle qu’il avait prévu en janvier

Le Salon de l’auto de Montréal annule l’édition virtuelle qu’il avait prévu en janvier

Le Salon de l’auto de Montréal annule l’édition virtuelle qu’il avait prévu en janvierAuto123.com
Les organisateurs du Salon de l’auto de Montréal se voient forcés d’annuler l’édition virtuelle qu’ils avaient prévue en janvier. De toute évidence, la pandémie n’a pas fini de faire des siennes à travers l’industrie.

En septembre, on apprenait que la tenue du Salon de l’auto de Montréal en janvier 2021 était annulée en raison de la pandémie de coronavirus. On pouvait toutefois se réjouir à l’idée que les organisateurs avaient décidé de présenter une édition virtuelle pour l’occasion.

Cette décision vient d’être infirmée aujourd’hui ; le Salon annule la tenue de son événement virtuel qui devait se découler du 20 au 24 janvier prochain.

De toute évidence, malgré toutes les bonnes intentions des acteurs du milieu, la pandémie et sa recrudescence récente n’ont pas facilité le travail des gens dédiés à aller de l’avant avec un événement original. C’est d’autant plus dommage que ce dernier aurait pu se répéter ailleurs au pays en attendant un remède à la situation actuelle.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Luis Pereira, le directeur général de l’événement, avait ceci à déclarer :

« Nous avons travaillé conjointement depuis plusieurs semaines, avec les constructeurs automobiles et le fournisseur de la plateforme virtuelle à modéliser et mettre en place un beau projet, qui aurait été une première en Amérique du Nord. Tous les efforts nécessaires ont été mis en place pour garantir une bonne participation, et une expérience visiteur unique pour un événement automobile virtuel. Nous avions également pris l’initiative de collaborer avec les autres salons canadiens pour reproduire cette même expérience virtuelle partout au Canada en utilisant cette plateforme unique et limiter ainsi les coûts en termes de production de contenu pour les exposants. »

Pour Denis Dessureault, le vice-président directeur, « La pandémie n’a certainement pas épargné l’industrie automobile, et avec l’absence d’une grande partie des manufacturiers automobiles qui ne participeront pas à cette édition, et malgré tous nos efforts, nous sommes confrontés à prendre cette dure décision d’annuler la tenue de l’édition virtuelle. Nous sommes conscients, à travers nos communications avec les constructeurs, qu’ils traversent, en effet, une période difficile liée notamment au coronavirus et ses conséquences financières, et qu’ils cherchent donc à limiter leurs dépenses. »

Il a ajouté ceci de très intéressant :

« Une chose est certaine : l’industrie des salons ne disparaîtra pas au profit d’Internet. Les manufacturiers seront présents lors de la prochaine édition au Palais des congrès de Montréal, pour le plus grand plaisir des visiteurs. Nous continuons de nous concentrer sur la préparation du Salon présentiel qui reviendra en 2022. Notre objectif premier est de continuer d’offrir au public une plateforme qui leur permet de découvrir l’offre complète du marché automobile, et de faciliter les choix de mobilité, et le tout présenté au même endroit ! »

Pour ceux qui imaginent la fin des salons avec l’avènement du télétravail et des applications Zoom de ce monde, voilà un point de vue qui est rafraîchissant. Si certaines pratiques vont assurément changer dans un monde post-Covid, une chose ne changera pas ; le besoin des gens de se voir et de se rassembler.

Le Salon aura d’autres nouvelles à nous communiquer en janvier. Nous vous reviendrons à ce moment pour faire le point.

En direct de 10:00 à 14:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.