nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Armistice: Justin Trudeau a rendu hommage aux héros canadiens

Armistice: Justin Trudeau a rendu hommage aux héros canadiens

Armistice: Justin Trudeau a rendu hommage aux héros canadiens Photo: La Presse canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau a rendu hommage samedi, en France, aux quelque 60 000 soldats canadiens qui ont perdu la vie lors de la Première Guerre mondiale.

Le monument emblématique de la crête de Vimy a servi de rappel, samedi, au sacrifice des milliers de Canadiens à la guerre, alors que le premier ministre Justin Trudeau y effectuait une nouvelle visite à la veille du centenaire de la fin de la Grande Guerre.

Touchant du bout des doigts les noms gravés des soldats canadiens morts au combat et marchant entre les tombes, certaines portant des noms, d'autres indiquant simplement «un soldat de la Grande Guerre», M. Trudeau et son ministre des Anciens combattants ont rencontré des vétérans pour leur serrer la main et les remercier pour leur service.

Le premier ministre a déposé des fleurs au monument construit pour commémorer la «guerre pour mettre fin à toute guerre».

Il a déclaré que le Canada avait «une immense dette de gratitude» envers les vétérans, et a remercié «de tout coeur» ceux qui étaient présents samedi à cette cérémonie.

Le monument de Vimy est devenu le symbole de la participation du Canada au cours de la «Guerre pour mettre fin à toutes les guerres», au cours de laquelle environ 650 000 Canadiens et Terre-Neuviens ont servi. Un nombre considéré remarquable compte tenu de la population du pays, qui était d'environ huit millions à l'époque.

L'an dernier, le premier ministre s'était rendu à Vimy pour souligner le centenaire de la bataille.

Dimanche, plus de 60 dirigeants de la planète doivent se réunir à Paris pour marquer le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Le passage de Justin Trudeau à Vimy est donc essentiellement symbolique.

Roland Paris, un ancien conseiller aux affaires étrangères de M. Trudeau, estime que la somme des événements de la fin de semaine donne des symboles au premier ministre pour appuyer ses incessantes pressions envers les autres États de ne pas rompre les alliances internationales.

Justin Trudeau et d'autres dirigeants se réuniront dimanche aux côtés du président français Emmanuel Macron lors des commémorations de l'Armistice à Paris. Plus tard dans la journée, M. Macron organisera un forum sur la paix. Le gouvernement français espère en faire un événement annuel pour la société civile et les dirigeants politiques.

Donald Trump est arrivé en France pour les commémorations de l'Armistice

Le président Donald Trump et le président français Emmanuel Macron ont insisté samedi sur le fait qu'ils étaient toujours de bons amis après une série de commentaires exprimés par le premier sur la sécurité européenne qui menaçaient de détourner l'attention d'une cérémonie du week-end marquant le centième anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Les dirigeants américains et français ont cherché à faire preuve d'unité alors qu'ils s'adressaient à des journalistes avant d'amorcer un entretien à huis clos à l'Élysée.

La tournée européenne de M. Trump s'est mal amorcée alors qu'il avait attaqué son hôte sur la question d'une éventuelle armée européenne. L'Élysée avait réagi en disant que le président américain avait mal compris les propos de M. Macron.

Le ton était plus amical, samedi.

«Nous voulons aider l'Europe, mais il faut que ce soit juste. À l'heure actuelle, le partage du fardeau (de la défense) incombe en grande partie aux États-Unis, a déclaré M. Trump. (M. Macron) comprend cela et comprend que les États-Unis ne peuvent tout prendre à son compte, en toute justice pour eux.»

Le président français a défendu son point de vue. «Je partage l'opinion du président Trump selon laquelle nous avons besoin d'un partage du fardeau bien meilleur avec l'OTAN et c'est pourquoi je pense que ma proposition de défense européenne est tout à fait compatible avec cela.»

Selon lui, il est «injuste que la sécurité européenne soit aujourd'hui assurée uniquement par les États-Unis».

Au cours de leur rencontre, les deux hommes ont également évoqué la décision américaine de se retirer d'un traité de limitation des armements avec la Russie, l'Iran, l'assassinat d'un journaliste saoudien à l'intérieur du consulat saoudien en Turquie et le rôle de l'Arabie saoudite dans la guerre au Yémen, selon des responsables français.

La Maison Blanche n'a fait aucun commentaire sur les discussions des dirigeants.

À l'instar de nombreux autres chefs de gouvernement, M. Trump participera dimanche à une cérémonie marquant le 100e anniversaire de l'Armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale.

M. Trump et sa femme Melania avaient prévu de se rendre au cimetière américain de Belleau, en France, pour rendre hommage aux soldats américains morts sur le sol français. Mais la Maison-Blanche a annulé la visite à cause de la pluie. Le président doit visiter un autre cimetière américain en France dimanche.

Le président russe Vladimir Poutine doit aussi y participer.

En direct de 06:00 à 07:00
5089
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.