• Accueil
  • Alexandre Bissonnette écope de 40 ans

Alexandre Bissonnette écope de 40 ans

Alexandre Bissonnette écope de 40 ans Photo: archives La Presse canadienne

Le juge François Huot, chargé de déterminer la peine de l'auteur de la tuerie de la Grande mosquée de Québec, a littéralement réécrit la loi afin d'imposer une peine de 40 ans.

Alexandre Bissonnette ne pourra pas sortir de prison avant l'âge de 67 ans.

Le juge a fait valoir qu'une peine «juste et appropriée» se situerait entre 35 et 42 ans, et a finalement arrêté sa décision sur 40 ans.

Ce qui est surprenant c'est que la loi qui permet le cumul des peines permettait au magistrat de seulement faire des bonds de 25 ans.

Le juge a fait valoir que le cumul des peines par bonds va à l'encontre de l'article 12 de la Charte des droits et libertés compte tenu de l'âge du meurtrier au moment du crime, et qu'une peine de 50 ans serait «cruelle et inusité».

«Le Parlement est allé trop loin en niant les droits de certaines personnes...»

« Le Canada n’est pas une terre où l’on enferme, dans un cachot, les éléments les plus indésirables de la collectivité pour en oublier ensuite jusqu’à leur existence même, après avoir jeté les clés de leur liberté dans le fleuve d’une vaste indifférence collective. »

Quant à une peine de 25 ans, il a jugé une telle éventualité comme étant «déraisonnable et disproportionnée».

Le meurtrier, vêtu d'une chemise blanche et d'un veston bleu, n'a pas bronché au moment où le juge lui a fait part de son châtiment. Il a rapidement pris le chemin du pénitencier.

Il en aura pris six heures au juge François Huot pour faire lecture de son jugement de 246 pages, bien que ce dernier avait informé qu'il ne ferait pas la lecture de la décision dans son intégralité.

« L’intolérance et le racisme pourrissent notre tissu social. Il est du devoir des tribunaux de les réprimer fermement lorsqu’ils se matérialisent en actes criminels. [...] Alexandre Bissonnette, votre nom ne sera pas oublié, mais pour les mauvaise raisons. Contrairement à vos héros, Elliott Rodger, Dylan Roof et Kip Kinkel, vous allez maintenant devoir répondre de vos actes devant la justice. Votre sentence sera comparable à une longue, très longue traversée du désert. »

Alexandre Bissonnette a froidement abattu Mamadou Tanou Barry, Ibrahima Barry, Abdelkrim Hassane, Khaled Belkalcemi, Aboubaker Thabti, et Azzedine Soufiane lorsqu'il a ouvert le feu au Centre culturel islamique de Québec peu avant 20h le 29 janvier 2017. Pas moins de 35 autres personnes présentes ont aussi été blessées. 

En direct de 14:00 à 18:00
1023
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.