• Accueil
  • Enquête Origine-Destination | Tous y trouvent leur compte

Enquête Origine-Destination | Tous y trouvent leur compte

Enquête Origine-Destination | Tous y trouvent leur compteArchives Cogeco Nouvelles

Les porteurs de dossiers en matière de transports dans la région interprètent chacun à leur façon les résultats de l'Enquête Origine-Destination dévoilés aujourd'hui par le ministère des Transports.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, y voit les arguments pour construire le troisième lien à l'Est. Il brandi également l'argument de la sécurité pour mousser l'idée d'un nouveau lien éloigné des deux ponts.

Le ministre fait calcule que 31 000 personnes empruntent les ponts chaque jour pour se rendre de l'Ouest vers l'Ouest du territoire, contre 21 000 personnes qui vont de l'Est vers l'Est.

 

«Dans ces conditions, on peut prétendre que ceux qui circulent Est-Est vont utiliser nécessairement utiliser le troisième lien parce que c'est une option additionnelle. Ils n'auront pas à traverser les deux principaux liens présentement. Je prétend aussi que sur les 31 000 déplacements, y'a peut-être 10 à 15% de ces personnes qui vont vouloir utiliser cette option à l'Est.»

Le maire de Lévis est du même avis et suggère que le transport en commun n'est pas la solution miracle au problème de congestion. Gilles Lehouillier est d'avis qu'il sera difficile d'inciter les automobilistes à délaisser l'auto au profit du transport en commun. Il prône toutefois pour une amélioration du service de transport en commun.

 

«Vous en avez la preuve de 2011 à 2017... Vous ne pourrez pas convaincre les gens de commencer à prendre le transport en commun demain matin. Ça ne se passera pas comme ça la réalité! Il faut continuer à tabler sur le transport en commun, mais ce n'est pas suffisant. Le troisième lien va vraiment permettre de décongestionner les deux ponts, et là on n'a pas parlé de l'aspect de la sécurité.»

Ces données confortent la Ville de Québec dans sa décision de miser le réseau de transport structurant. Le président du RTC, Rémy Normand, est d'avis que 60% des déplacements effectués sur le territoire de la Ville de Québec bénécieraient des avantages d'un tel réseau.

M. Normand estime que le gouvernement Legault n'a pas encore fait la preuve de la nécessité d'un troisième lien.

«Depuis le début on le dit... ce n'est pas un projet qui nous appartient. C'est un choix gouvernemental, pis le gouvernement a le droit de faire ses choix. Nous ce que l'on dit c'est que l'on veut voir les gains et on veut voir les effets.«

Faits saillants de l'Enquête Origine-Destination 2017

  • +18% des déplacements quotidiens sur 15 ans (total : 2,1M)
  • +20% des déplacements à l'heure de pointe du matin (2001-2017)
  • +27% des déplacements à l'heure de pointe du soir (2001-2017)
  • Congestion la plus forte entre 16 et 17h (284 000 déplacements)
  • Les automobilistes partent de plus en plus tôt de la maison ou du travail pour éviter la congestion
  • -1,8% des déplacements en transport en commun (2011-2017)
  • +20% du parc automobile (2001-2017)
  • Part de marché selon les modes de transport
    • Auto : 73,5%
    • Transport en commun : 9,9%
    • Marche : 7,6%
    • Vélo utilitaire : 1,4%
    • Autres : 8,8%
  • Motifs de déplacement
    • Travail : 50%
    • Études : 25%
    • Reconduire ou chercher : 12,7%
    • Loisirs : 4,6%
    • Magasinage : 2%
    • Autres : 5,6%
  • 28% des déplacements se font dans l'axe La Cité-Limoilou / Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge

Avec la collaboration de Julie Grenon

En direct de 18:00 à 00:00
1385
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.