12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Arrêt Jordan : Nathalie Normandeau sera entendue

Arrêt Jordan : Nathalie Normandeau sera entendue

Arrêt Jordan : Nathalie Normandeau sera entendueLa Presse canadienne
Nathalie Normandeau

Le juge André Perreault accepte d'entendre la nouvelle requête en arrêt des procédures pour délais déraisonnables déposée par Nathalie Normandeau.

L’audition se fera à compter du 16 mars prochain, soit 4 ans moins un jour après le coup de filet de l'UPAC.

Le magistrat estime qu’il est « pertinent que le Tribunal se repositionne sur les délais. »

Il s'est rangé aux arguments de la Défense, qui réclamait que l’audition de cette requête de type Jordan soit entendue dans les plus brefs délais.

Le DPCP croyait plutôt que l’on devrait entendre simultanément une autre requête en arrêt des procédures en raison de la conduite préjudiciable de l’État.

Sans surprise, les cinq coaccusés de Nathalie Normandeau se sont joints à sa requête Jordan.

Ils font notamment valoir que «d'un stratagème frauduleux, complexe et organisé, il ne reste que des contributions électorales illégales octroyées afin de favoriser I'obtention de huit contrats publics entre les années 2005 et 2010.»

En mars 2018, le juge Perreault avait refusé une telle requête en raison de la complexité du dossier, bien que les délais imputables au ministère public atteignaient plus de 25 mois.

Le délai prescrit par le plus haut tribunal au pays pour un procès sans enquête préliminaire est de 18 mois.

En direct de 10:00 à 18:00
1357
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.