• Accueil
  • La famille de Pacifique Niyokwizera poursuit le SPVQ
SPVQ

La famille de Pacifique Niyokwizera poursuit le SPVQ

La famille de Pacifique Niyokwizera poursuit le SPVQ
FM93

La famille de Pacifique Niyokwizera, victime de l'arrestation musclée « injustifiée » survenue dans la nuit du 26 au 27 novembre 2021, poursuit la Ville de Québec et son Service de Police pour 180 000 $.

Le jeune homme de 18 ans avait été arrêté à la sortie du bar le Dagobert par des policiers du SPVQ  dans des circonstances de dispute. 

Les policiers auraient maintenu Pacifique au sol et l'auraient « roué de coups jusqu'à lui causer une commotion cérébrale et des tuméfactions importantes au visage, dont un œil ensanglanté et boursouflé ».

C'est la description que l'on peut lire dans la demande introductive d'instance dont Radio-Canada a obtenu copie.

L'avocat de Pacifique Niyokwizera explique en entrevue avec Radio-Canada, que c'était une arrestation sans fondement, ni motif raisonnable et croit qu'une infraction a été commise de la part des policiers dui SPVQ. 

Il plaide que le jeune homme noir a subi un préjudice en raison de la couleur de sa peau.

Rappelons que les cinq policiers impliqués dans l'arrestation avaient été suspendus. La Ville de Québec et le SPVQ refuse de commenter sur cette affaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les gros #1
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.