12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Séisme en Haïti | Un Québécois se remémore la catastrophe

Séisme en Haïti | Un Québécois se remémore la catastrophe

Séisme en Haïti | Un Québécois se remémore la catastrophePhoto: Archives La Presse canadienne/Adrian Wyld
Deux personnes évaluent les dommages causés par le séisme à des maisons de port-au-Prince, le 16 janvier 2010.

Le 12 janvier 2010, un terrible séisme a secoué Haïti. 10 ans plus tard, Richard Mimeau nous raconte comment les événements se sont déroulés pour lui et son ami Serge Marcil, qui a malheureusement perdu la vie dans cette tragédie. Ils étaient dans l’île des Caraïbes au moment de la catastrophe...

Il y aura exactement 10 ans, dimanche, un tremblement de terre de magnitude 7 dévastait la région de Port-au-Prince ainsi que la ville de Jacmel. Résultat : 280 000 morts, 300 000 blessés et des infrastructures ravagées.

Cette catastrophe naturelle a plongé la population haïtienne dans une immense crise sociale et humanitaire, qui perdure encore aujourd’hui, en partie.

«Je suis arrivé à Haïti deux jours avant le séisme. […] J’étais dans une voiture quand le séisme a commencé. Je voyais des maisons s’écrouler autour de l'auto [conduite par un chauffeur]. Je me suis rendu compte que c’était un tremblement de terre. Arrivé à mon hôtel, à moitié détruit, je voyais des gens crier et courir partout. Après quelques minutes, j’ai monté une sorte d’urgence médicale avec l’aide d’un petit groupe de personnes, dont des médecins américains. Bien entendu, les gens sont arrivés...»

Pendant plus de 12 heures, M. Mimeau s'est transformé en médecin de brousse. Durant toute la nuit, il a soigné des gens : membres arrachés, os brisés, plaies béantes, etc.

«Certaines personnes sont mortes dans mes bras. […] J’ai fait ce que je pouvais. Quand je suis revenu au Québec, l’épouse de Serge Marcil et moi-même avons créé une fondation pour aider des enfants... Nous souhaitons qu'à leur sortie de l'orphelinat, ils pourront aider à reconstruire leur pays...»

La mission de la Fondation Serge-Marcil aide les enfants orphelines et orphelins ou les enfants en situation difficile, particulièrement les enfants travailleurs, mendiants et petites bonnes. La fondation vise aussi à redonner un peu de dignité humaine à des enfants en les éduquant, en les réintégrant dans leur famille dans la mesure du possible et en les soutenant pour leur scolarisation dans le système d’éducation formel du pays.

En direct de 05:00 à 06:00
5672
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.