• Accueil
  • EXCLUSIF : UNE VACHE MYSTÈRE DISPARUE DU RADAR DU MAPAQ

EXCLUSIF : UNE VACHE MYSTÈRE DISPARUE DU RADAR DU MAPAQ

EXCLUSIF : UNE VACHE MYSTÈRE DISPARUE DU RADAR DU MAPAQPhotos de Sylvain Blais
La découverte de Sylvain Blais le matin du 15 janvier 2016

Depuis janvier 2016, une vache qui a échoué au contrôle de qualité d’un abattoir de la Beauce a mystérieusement disparu du radar du ministère de l'agriculture des pêcheries et de l'alimentation (MAPAQ).

Le vétérinaire sur place avait constaté que la vache était en mauvaise santé et l'avait condamnée sur la chaîne d'abattage.

Depuis, l'exploitant de l'abattoir n'a pas été en mesure de prouver au MAPAQ qu'il s'est débarrassé de la carcasse tel que la loi l’exige.

Le ministère confirme au FM 93 ne jamais avoir eu en sa possession une telle preuve de la part de l'exploitant.

Selon les rapports d'inspections, le MAPAQ a simplement émis un avertissement sous forme d'avis de non-conformité le 5 avril 2016 et n’a imposé aucune sanction.  

Un employé témoin d'une pratique douteuse

Sylvain Blais, un employé de l’abattoir à l’époque, avait sonné l’alarme. Le matin du 15 janvier, il avait découvert une carcasse et rapporté ce qui lui paraissait comme un abattage illégal.

Il ajoute que l'entreprise possède un permis C1 ce qui lui permet de vendre à plusieurs entreprises qui sont situées à Québec, en Beauce, à Drummondville et à Montréal.

Mon horaire était de 7 à 16h. Durant cette journée-là, je suis entré dans la chambre froide et j’ai aperçu des morceaux de viande dans un bac, spécialement désossés, mais bizarrement. Pas les coupes qu’un boucher en tant que tel aurait faites. Ça a attiré mon attention. Je suis allé vérifier. Effectivement, ce n’était pas là la veille parce que justement cet endroit-là c’est pour mettre les abats normalement. Fack j’ai posé la question à plusieurs personnes pis personne savait d’où c’était arrivée cette viande-là. J’ai conclu que la veille, j’étais à la salle d’abattage en bas. On a condamné, le vétérinaire a condamné une vache qui était non ambulatoire, non consommable à l’être humain. Elle a été abattue à l’extérieur et elle est restée à l’extérieur. J’ai fait 1+1 fait 2. Est-ce que ça se peut que ça ait été débité pendant la nuit. Ça fait 26 ans que je suis dans le domaine de la boucherie, je vous jure j’en ai vu de toutes les sortes. Je me suis posé la question… si c’est ça ce n’est carrément pas consommable et ce n’est pas dans mes principes à moi.

Roland Potel,  inspecteur à la retraite du MAPAQ que le 93 a consulté, a analysé la déclaration de Sylvain Blais et les photos prises par ce dernier.

Potel affirme qu'il est inacceptable que l'exploitant n'ait reçu aucune sanction.

Jamais un vétérinaire n’accepterait ça. Et ça justement, si vous voulez je renforce le travail irrégulier du MAPAQ, je ne suis pas contre eux puisque j’ai travaillé avec eux, mais ça pu être fait qu’en dehors de leur présence. C’est clair qu’il n’y avait pas de vétérinaire sur place ? Exactement. Je vous dis qu’on pourrait me confronter à tous les vétérinaires en poste au MAPAQ, aucun ne pourrait me contredire parce que je suis catégorique dans mes affirmations.

Selon lui, on aurait dû cesser les opérations, et tout faire pour retrouver la carcasse. 

Le ministre de l'agriculture a les pouvoirs de cesser les opérations. Dans ce cas là on aurait pas dû arrêter là, tant qu'on aurait pas eu la preuve qu'on aurait pas retracé la carcasse, où elle était partie et puis automatiquement c'est là que le ministre ou tout au moins le directeur de l'inspection des aliments n'a pas fait son travail. On aurait dû cesser les opérations, partir avec les étampes jusqu'à temps qu'on ait la preuve de retrouver la carcasse et de l'identifier.

Réaction de l'oppositon 

Sylvie d'Amours, porte-parole en agriculture pour la Coalition avenir Québec, demande une enquête au ministre et au MAPAQ.

C'est anormal. Ce n'est pas acceptable. Il faudrait savoir si c'est la première fois. Il faut faire une enquête là-dessus. On demande des vérifications et on demande aussi à savoir où est-ce qu'elle est rendue. 

En direct de 03:00 à 04:30
2767
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.