• Accueil
  • Sondage: un an plus tard, #moiaussi a généré une évolution des mentalités

Sondage: un an plus tard, #moiaussi a généré une évolution des mentalités

Sondage: un an plus tard, #moiaussi a généré une évolution des mentalités

Un grand sondage Som-L’Actualité-Cogeco brosse un portrait encourageant quant à l’évolution des mentalités et des comportements engendrée par le mouvement #MoiAussi, un an après.


Parti d’un mot-clic, le mouvement #moiaussi a laissé sa marque, dont au Québec, où un an plus tard, la grande majorité dise en avoir entendu parler (81%).

De façon générale, les Québécois ont adhéré au mouvement, imposant un consensus sur l’importance de dénoncer et de punir les comportements déplacés (91%). L’impunité est d’ailleurs considérée comme plus grave que les fausses accusations ou le fait de ne pas prendre les dénonciations au sérieux.

Examen de conscience

Les hommes demeurent davantage sceptiques que les femmes au chapitre des accusations. Plusieurs doutent d’ailleurs des témoignages lorsqu’ils sont véhiculés dans les médias et réseaux sociaux ou quand ils sont dénoncés plusieurs années après les faits.

La moitié des hommes disent avoir fait un examen de conscience en se questionnant sur leurs gestes passés (Hommes : 52%; Femmes : 34%). Les femmes se sont plutôt demandé si elles avaient été victimes (F : 62%; H : 42%).

Julie Fortin, vice-présidente, de la firme de sondage SOM était sur nos ondes ce matin pour en parler...

En direct de 18:00 à 00:00
1016
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.