12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • Garde partagée en temps de pandémie | Le message qu'envoie la cour avec un premier jugement

Garde partagée en temps de pandémie | Le message qu'envoie la cour avec un premier jugement

Garde partagée en temps de pandémie | Le message qu'envoie la cour avec un premier jugementmiddelveld / E+ / Getty Images

17:20

Un premier jugement au sujet de la garde partagée en cette période de pandémie de la COVID-19 a été rendu la semaine dernière.

la Cour supérieure a tranché que la pandémie n'est pas un motif suffisant pour modifier les droits d'accès d'un parent, en l'absence de symptôme.

Sur les ondes du 98.5 au micro de Paul Arcand, l'avocate en droit de la famille Sylvie Schirm a précisé le «message» du tribunal.

«Est-ce qu’il y a urgence? C’est la première question pour nos tribunaux qui sont déjà extrêmement restreints alors quand il n’y a pas de symptômes comme tels ou qu’on n’a pas un parent qui refuse de respecter les consignes, à ce moment-là, les tribunaux vont éviter d’intervenir et vont maintenir les jugements, mais surtout le contact des enfants avec les deux parents.»

En direct de 10:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.