• Accueil
  • Pandémie | «On se rend compte de l'impact des iniquités» -Alexandre Taillefer

Pandémie | «On se rend compte de l'impact des iniquités» -Alexandre Taillefer

Pandémie | «On se rend compte de l'impact des iniquités» -Alexandre TailleferAP
La corrélation entre un quartier pauvre et l'intensité de la crise

8:31

Doit-on tracer un corollaire entre l’intensité de la pandémie et la pauvreté de certains quartiers? Ici et ailleurs?

C’est la question qui était débattue, vendredi, lors de la commission Taillefer-Ferrandez à l’émission de Paul Arcand.

Pour Alexandre Taillefer, la situation que l’on vit durant cette crise de la pandémie n’est pas nouvelle.

« L’espérance de vie dans certains quartiers de Montréal est de neuf ans inférieure à celle d’autres quartiers. À New York, les quartiers les plus touchés, ce n’est pas Manhattan. C’est le Bronx, c’est Queens. À Detroit, c’est 14 % des afros-américains qui sont touchés et ils représentent 40 pour cent des décès. »

L’occupation de logements avec une densité plus grande (4 ou 5 personnes dans le même appartement), les enjeux de salubrité, les familles monoparentales, le travail dans des secteurs plus touchés par la COVID-19 sont au nombre des éléments qui expliquent cette situation.

« C’est une espèce de constat de faillite du système. Neuf ans de moins d’espérance de vie, c’est un film qu’on va voir jouer sur 60, 65 ans. Mais là, c’est comme si on était en train de voir un film en accéléré. Et on est en train de se rendre compte en temps réel de l’impact des iniquités. »

En direct de 14:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.