• Accueil
  • « On reçoit des insultes au moins une fois sur cinq » -Stéfanie travaille dans une grande surface
Insultés par les clients au quotidien

« On reçoit des insultes au moins une fois sur cinq » -Stéfanie travaille dans une grande surface

« On reçoit des insultes au moins une fois sur cinq » -Stéfanie travaille dans une grande surface
Cogeco Media

De nombreux employés de magasins disent subir la frustration de clients qui ne peuvent qu'acheter des produits jugés essentiels par le gouvernement Legault.

Stéfanie, 26 ans et travaillant au salaire minimum, est employée dans un magasin de type grande surface, a raconté son expérience à Paul Arcand, jeudi matin.

« On reçoit des insultes au moins une fois sur cinq. Il y a d'autres personnes qui nous pointent du doigt: toi, tu ne peux pas me vendre des bottes d'hiver pour mon fils, mais tu nous permets d'acheter par exemple du sel de glace ou du lave-vitre? C'est vraiment ça à tous les jours, les gens nous insultent. C'est de notre faute dans le fond. »

>>>>> Confusion entourant la vente de biens essentiels | Notre reporter s'est rendu dans plusieurs commerces

Bouchard en parle
En direct de 15:00 à 18:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.