• Accueil
  • Bal des finissants | «Je t’organise ça en deux jours»

Bal des finissants | «Je t’organise ça en deux jours»

Bal des finissants | «Je t’organise ça en deux jours»
La réaction des directions d’école sur l’autorisation de Québec d’organiser un bal de finissant à partir du 8 juillet fait sursauter Luc Ferrandez

10:14

Luc Ferrandez n’a vraisemblablement pas apprécié la réponse des directions d’écoles montréalaises qui estiment irréaliste d’organiser des bals de finissants au mois de juillet. 

Mardi, le premier ministre François Legault a annoncé que les étudiants de secondaire 5 pourront avoir un bal des finissants à condition qu’il se tienne à l’extérieur et qu’il ait lieu à partir du 8 juillet.  

Au lendemain de cette annonce, l'Association montréalaise des directions d'établissement indiquait, au micro de Paul Arcand, qu’il était impossible d’organiser un bal des finissants en juillet, notamment en raison de la sécurité puisque les enseignants sont en vacances à ce moment de l’année. 

Luc Ferrandez rage! 

Cette réaction des établissements scolaires a pompé Luc Ferrandez qui s’est même porté volontaire pour l’organiser pour une école. 

«Comme si on leur demandait la lune! Je sais qu’il y a des dissensions entre le gouvernement et les écoles. On peut comprendre. La charge des professeurs a été beaucoup augmentée ces dernières années. Il y a une pénurie de main-d’œuvre. Mais de balayer de la main ce problème comme étant beaucoup trop important pour s’en occuper, UN INSTANT! T’as pas nécessairement besoin d’un chapiteau à commander. Des lumières de Noël entre les arbres dans un parc pour définir un périmètre. Le vin d’honneur, la remise des diplômes, le buffet, la danse, l’alcool, quelques projecteurs, un système de son avec DJ, des cupcakes, un podium, des tables et des chaises. Veux-tu que je m’en occupe?»

«Pour tout le Québec?»

«Non pour une école. Mettez-moi au défi. Mille piastres et bang, je t’organise ça en deux jours»

«On a envoyé des gens sur la lune, on est capable de faire face à des défis mineurs. Oui, il y a des villes où il ne restera plus de chapiteaux. Oui, il faut faire des listes d'invitation. Oui, il y a du monde qui va devoir revenir le 8 juillet et il faudra les payer»

«Est-ce superflu de fêter la réussite scolaire au Québec? Les mots me manquent tellement je suis fâché de voir un Québec poche. Je suis vraiment énervé»

Fabi la nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.