• Accueil
  • Si on s'aimait | «Je ne vois pas pourquoi les gens font ça» -Patrick Lagacé
Éditorial sur les participants de télé-réalité

Si on s'aimait | «Je ne vois pas pourquoi les gens font ça» -Patrick Lagacé

Si on s'aimait | «Je ne vois pas pourquoi les gens font ça» -Patrick Lagacé
0:00
2:21

Lundi au Québec Maintenant, Patrick Lagacé est revenu sur l'émission «Si on s'aimait». Une émission qu'il qualifie d'emblée de «bonne émission de télé».

À son avis, l'émission se distingue parce que les concurrents sont du «vrai monde»; pas des jeunes parfaitement musclés, manucurés, pédicurés, épilés et bronzés. 

Mais le journal Le Devoir a publié une enquête-choc, dans son édition de samedi où quatre participants témoignent anonymement de ce qu’ils ont vécu dans le processus du tournage de l’émission. 

Ils se plaignent d’avoir été réunis à des gens complètement à l’opposé d’eux afin de volontaire faire des flammèches.

Ils se plaignent aussi que la sexologue Louise Sigouin leur refilait des questions proposées par la production: ils entendaient les questions dans son oreillette… et ça n’avait aucune valeur thérapeutique, selon eux. 

Ils se plaignent d’avoir été forcés d’accepter des conditions de vie et de tournage difficiles, ainsi que des contrats contraignants, alors qu'ils ont une clause de confidentialité à perpétuité les empêchant de parler de l’émission... toute leur vie. 

Ils se plaignent d’avoir été salis par les médias sociaux et de ne pas avoir eu l’aide psychologique dont ils avaient besoin; surtout qu'ils soutiennent que le montage n’était pas représentatif de leur personnalité et de ce qui s’est réellement passé pendant ces tournages.

En rétrospective, Patrick a un message pour tous ceux et celles qui songeraient à participer à de telles émissions dans le futur: «Faites attention!»

«Je ne vois aucune bonne raison pour une personne d’aller livrer ses entrailles à un show de télé-réalité. Tu livres ton image, tes pensées, ton intimité, tes gestes, tes qualités, tes défauts, en pâture au public… Et aux médias sociaux. Pour quelques dollars, dans le meilleur des cas? À part des miettes de célébrité, je ne vois pas pourquoi les gens font ça. Pis même là. Tout le monde t’oublie après six mois pis toi, ton trauma de télé-réalité, tu ne l’oublieras jamais.»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les gros #1
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.