• Accueil
  • «On va créer un climat de frayeur, d'incertitude»
Apprendre le français en six mois?

«On va créer un climat de frayeur, d'incertitude»

«On va créer un climat de frayeur, d'incertitude»

Le projet de loi 96 du gouvernement du Québec pourrait devenir une loi avant la fin de l'actuelle session parlementaire.

Au nombre des paramètres de cette loi qui se veut une réforme de la loi 101, l’interdiction pour les employés du secteur public d’échanger dans une autre langue que le français - sauf exception. Les autochtones et les immigrants ayant eu besoin d’un service d’accueil, notamment, auront droit à une exemption de six mois.

En gros, cela veut dire qu’un nouvel arrivant aura six mois pour apprendre le français. Et surtout, à le maîtriser.

La chroniqueuse Lise Ravary estime que pour bon nombre d’entre eux, surtout ceux qui fuient des pays aux prises avec des conflits armés, cette mesure semble irréaliste.

« On va créer un climat de frayeur, d’incertitude… Ça n’a aucun bon sens - sur n’importe quelle planète – que l’on puisse dire à quelqu’un : « tu vas apprendre… Tu vas savoir suffisamment le français au bout de six mois pour pouvoir transiger dans les dossiers parfois complexes de l’État. »

On l’écoute...

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.