nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • «Si les politiciens parlaient d'environnement, j'en ferais de la politique» - Diane Dufresne

«Si les politiciens parlaient d'environnement, j'en ferais de la politique» - Diane Dufresne

«Si les politiciens parlaient d'environnement, j'en ferais de la politique» - Diane Dufresne Photo PC/Adrian Wyld
Diane Dufrese en septembre 2016, avec David Johnston, lors de la remise de l'Ordre du Canada

MONTRÉAL - En France, plus de 200 personnalités ont répondu à l’appel de l'actrice Juliette Binoche et de l’astrophysicien Aurélien Barrau en signant une déclaration pour une action politique « ferme et immédiate » face au changement climatique.

Parmi les signataires, il y a aussi les Québécois Rufus Wainwright, Wajdi Mouawad et Diane Dufresne.

La chanteuse a expliqué à La Presse canadienne pour quelle raison elle n'a pas hésité à signer ce manifeste:

« Si on ne fait rien, nous allons disparaître, ce n'est pas rien, dit-elle. Il faut devenir sérieux, il faut que les politiciens deviennent sérieux. On parle de chômage, de santé, c'est important, je le sais, mais la chose primordiale c'est l'écologie. Le changement climatique, il est là. »

Diane Dufresne déplore la quasi-absence de l'environnement dans la campagne électorale au Québec:

« Les politiciens n'en parlent pas. Il n'y a que Québec solidaire et le Parti vert qui parlent d'environnement. Les politiciens sont des gens intelligents, je ne pense pas qu'ils nous veuillent du mal, ils veulent simplement des votes. Mais c'est comme s'ils manquaient de conscience ».

L'artiste a confié qu'elle avait peu d'intérêt pour la campagne électorale provinciale, mais que si les politiciens parlaient du changement climatique, elle serait prête à s'impliquer personnellement:

« Si les politiciens parlaient d'environnement, j'en ferais de la politique. Je serais à côté de ces gens-là ».

Le manifeste qui a été signé par les 200 signataires a été publié dans le journal «Le Monde», quelques jours après la démission du ministre français de la Transition écologique Nicolas Hulot.

« Nous considérons donc que toute action politique qui ne ferait pas de la lutte contre ce cataclysme sa priorité concrète, annoncée et assumée, ne serait plus crédible.

Nous considérons qu’un gouvernement qui ne ferait pas du sauvetage de ce qui peut encore l’être son objectif premier et revendiqué ne saurait être pris au sérieux» écrivent les signataires qui qualifient les changements climatiques de « plus grand défi de l'histoire de l'humanité ».

En direct de 03:00 à 04:30
3685
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.