• Accueil
  • Débat des chefs: François Legault pris à parti sur l'immigration

Débat des chefs: François Legault pris à parti sur l'immigration

Débat des chefs: François Legault pris à parti sur l'immigration La Presse Canadienne

Tel que prévu, le thème de l'immigration a donné lieu à de vifs échanges entre les chefs des différents partis, réunis à Montréal pour le premier débat de la campagne électorale.

François Legault, a dû défendre son fameux test des valeurs et l'examen de français qu'il compte faire passer aux immigrants.

« Ces familles, ces hommes, ces femmes, ces enfants qui vous écoutent, vous leur faite peur M. Legault », à lancé le chef libéral, Philippe Couillard. Ce à quoi le chef de la CAQ a répondu : « Les Québécois sont tannés de vous avoir comme donneur de leçon, M. Couillard . »

Le chef péquiste, Jean-François Lisée en a rajouté affirmant que les nouveaux arrivants devaient craindre la CAQ. « Vous êtes une épée de Damoclès », a-t-il lancé au sujet des possibles expulsions des immigrants qui échoueraient le test de français.

Sur le thème de la santé, Philippe Couillard a dû défendre les décisions budgétaires de son gouvernement en début de mandat. « Sous votre administration, il y a eu des stratagèmes pour enlever des heures de soins à domicile à des gens qui sont handicapés », a lancé le chef péquiste reprochant à son adversaire libéral de ne pas avoir de compassion.

Sur le thème de l'éducation, François Legault et Jean-François Lisée ont joint leurs efforts pour critiquer les décisions du gouvernement Couillard. « Moi, je ne vous pardonnerai jamais d'avoir coupé dans l'aide aux enfants en difficulté », a ragé le chef de la CAQ, ce qu'a nié Philippe Couillard.

Le chef libéral a semblé adopter un ton paternaliste en reprochant à la porte parle de Québec solidaire, Manon Massé de ne pas comprendre la gestion de l'offre. « Je vais être obligé de vous expliquer un peu là. Écoutez-moi, la gestion de l'offre ne peut exister que dans la fédération canadienne », a lancé Philippe Couillard à la seule femme présente au débat.

En clôture de débat, la porte-parole solidaire a causé un malaise en laissant entendre qu'elle avait eu moins de temps de parole que ses adversaires, parce qu'elle est une femme. 

À lire aussi: Débat des chefs: le web s'emballe suite à la réponse d'une citoyenne 

Les grands titres

Les grands titres

avec Jacques Fabi

En direct de 04:30 à 05:30
4300
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.