12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «Maintenant que je suis députée, il faudrait que je m’habille comme quelqu’un d’autre?» - Catherine Dorion 

«Maintenant que je suis députée, il faudrait que je m’habille comme quelqu’un d’autre?» - Catherine Dorion 

«Maintenant que je suis députée, il faudrait que je m’habille comme quelqu’un d’autre?» - Catherine Dorion PC

L’arrivée de 10 députés de Québec solidaire à l’Assemblée nationale ne passe pas inaperçue. Leur tenue vestimentaire fait notamment l’objet de critiques.

Selon certains vétérans de la politique québécoise, les députés de Québec solidaire ne font pas preuve de décorum lorsqu’ils se présentent à l’Assemblée nationale vêtus d’un jeans avec des espadrilles aux pieds.

En entrevue avec Bernard Drainville mercredi, Catherine Dorion, députée de Taschereau et élue sous la bannière de Québec Solidaire, a tenu à expliquer pourquoi elle souhaitait conserver son style vestimentaire, même au Parlement.  

«Maintenant que je suis députée, il faudrait que je m’habille comme quelqu’un d’autre? Je veux avoir le droit de m’habiller en moi et ne pas avoir à me déguiser. Le code vestimentaire (de l’Assemblée nationale) parle de tenue de ville. Ça tombe bien, je viens de la ville, j’ai grandi en ville, j’ai parcouru les rues de la ville de Québec depuis mon enfance et je m’habille comme quelqu’un du centre-ville de Québec»

«Ça fait 15 ans que je suis artiste et travailleuse autonome et que je m’habille d’une façon qui me ressemble et que j’aime. Maintenant que je suis députée, faudrait que je m’habille comme quelqu’un d’autre? Faudrait que je m’habille comme un médecin ou une femme d’affaires? Pourquoi? Ce n’est pas que je n’aime pas ce costume, mais on est plein de monde différent dans la société québécoise et le Parlement est supposé être la maison du peuple, pas seulement de ceux qui s’habillent en complet cravate et tailleur. Je m’habille comme bien des Québécois et je veux rester avec mon style»

Vêtements vs idées

La députée de Taschereau est surprise de voir que les médias québécois et une certaine classe politique se préoccupent plus de la tenue vestimentaire des députés de Québec solidaire que du contenu de leurs idées. 

«Je pourrais parler de choses bien plus importantes, comme la solitude chez les aînés, de la politique culturelle qu’on aimerait voir être reconduite, mais la raison pour laquelle on ‘’focus’’ là-dessus… en fait je ne le sais pas, je cherche encore la raison… mais elle ne doit pas être banale»

En direct de 18:30 à 22:00
1614
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.