12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Gilets jaunes: encore des centaines d'arrestations et des blessés à Paris

Gilets jaunes: encore des centaines d'arrestations et des blessés à Paris

Gilets jaunes: encore des centaines d'arrestations et des blessés à ParisPhoto: The Associated Press

La police antiémeute a utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eau samedi à Paris pour empêcher des milliers de manifestants arborant un gilet de sécurité jaune de se rendre jusqu'au palais présidentiel afin d'exprimer leur colère contre les taxes trop élevées et le président Emmanuel Macron.

Les forces de l'ordre ont bouclé certaines parties du centre-ville de la capitale française, déterminées à prévenir les débordements une semaine après qu'une émeute eut causé des dommages à un important monument et fait 130 blessés.

Partant de l'Arc de Triomphe et se dirigeant vers l'est, des véhicules blindés bleus ont envahi les rues pavées alors que les manifestations se multipliaient à travers la Ville Lumière. Des agents à cheval ont encerclé les manifestants avec l'aide de chiens policiers. Une barrière en acier a été érigée autour du palais de l'Élysée et d'autres ont été installées dans les rues avoisinantes.

Les journalistes ont vu plusieurs manifestants subir des blessures, samedi, dans des affrontements avec les policiers. Selon la police de Paris, 30 personnes ont été blessées, dont trois agents. Un vidéojournaliste a été blessé à la jambe après que les forces de l'ordre eurent utilisé du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc pour disperser la foule sur les Champs-Élysées.

 

«C'est assez impressionnant à voir, depuis hier, il n'y a plus un seul commerce d'ouvert sur les Champs-Élysés. Tout est placardé, soit avec du bois ou des grilles!»

Plus de 89 000 policiers ont été mobilisés dans la capitale française et dans le pays.

Plusieurs manifestants ont demandé la démission du président Emmanuel Macron.

Certains commerces de la célèbre avenue avaient placardé leurs fenêtres avec des planches de contreplaqué, donnant l'impression que le quartier s'apprêtait à être frappé par un ouragan. Des protestataires en colère ont tenté d'arracher les planches.

Les manifestants ont lancé des projectiles et allumé des feux, mais ont été repoussés à plusieurs reprises par le gaz lacrymogène et les canons à eau. En après-midi samedi, plus de 700 personnes avaient été interrogées et plus de 400 avaient été placées en détention, selon une porte-parole de la police parisienne.

En direct de 03:00 à 04:30
3106
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.