12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Le Canada cloue au sol les Boeing 737 MAX 

Le Canada cloue au sol les Boeing 737 MAX 

Le Canada cloue au sol les Boeing 737 MAX 

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a annoncé mercredi qu'il fermait l'espace aérien canadien aux appareils Boeing 737 Max 8 et 9.

Le ministre Garneau a publié un avis de sécurité qui restreint le décollage, l'atterrissage ou le survol de l'espace aérien canadien par tout vol commercial de passagers effectué par ces appareils exploités par tout transporteur aérien, canadien comme étranger.

Il a ajouté que cet avis «entre en vigueur immédiatement et sera en place jusqu'à nouvel ordre».

Transports Canada exige également que les transporteurs aériens canadiens exploitant ces modèles d'avions mettent en place de nouvelles procédures et de la formation supplémentaire pour les équipages.

Le ministre a pris cette décision dans la foulée de l'écrasement d'un appareil du transporteur aérien Ethiopian Airlines dimanche. La catastrophe a fait 157 morts, dont 18 Canadiens.

Cette tragédie fait suite à un autre écrasement meurtrier impliquant également un Boeing 737 MAX qui s'est produit en Indonésie en octobre dernier. 

Il y a des ressemblances entre les deux profils qui ne sont pas concluants parce qu'il y a encore beaucoup d'hypothèses sur la cause précise de l'accident. Mais ça nous a fait décider qu'il était approprié de prendre les mesures que j'annonce»

L'Union européenne, la Chine et l'Australie, pour ne nommer que ceux-là, avaient déjà cloué les Max 8 au sol, mais les États-Unis et le Canada refusaient jusqu'à présent de faire de même.

Impact important pour les passagers

Le ministre est bien conscient que sa décision pourrait compliquer les déplacements futurs des voyageurs.

«Ils vont devoir contacter les lignes aériennes avec qui ils avaient des réservations pour voir comment ils peuvent changer leur réservation. Je réalise très bien que c'est un inconvénient qui est assez important, mais c'est quelque chose qui doit être fait pour des raisons de sécurité»

Les États-Unis font de même

Le président américain Donald Trump a emboité le pas au Canada et a également annoncé qu'il clouait au sol tous les appareils Boeing de type 737 MAX. 

En direct de 22:00 à 00:00
2484
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.