• Accueil
  • Catherine Dorion estime qu'il y a beaucoup de pertes de temps à l'Assemblée nationale

Catherine Dorion estime qu'il y a beaucoup de pertes de temps à l'Assemblée nationale

Catherine Dorion estime qu'il y a beaucoup de pertes de temps à l'Assemblée nationale PC
Catherine Dorion, à gauche

En entrevue avec Bernard Drainville, la députée Catherine Dorion a déploré certaines façons de faire de l’Assemblée nationale.

La députée de Taschereau de Québec solidaire a cité en exemple les règles qui permettent aux députés caquistes d’être ceux qui posent majoritairement les questions au ministre lors de l’étude des crédits votés pour le budget de chacun des ministères.

Selon Catherine Dorion, les questions des députés caquistes sont complaisantes afin de bien faire paraître le gouvernement, alors que tout est filmé.

«Ce sont des questions arrangées, plantées. Je ne veux pas dire que les caquistes sont méchants, je suis certaine que certains d’entre eux se demandent pourquoi ils font ça. Je suis certaine que des fonctionnaires se posent la même question aussi. Les journalistes aussi. Et moi je regarde ça et je me dis qu’il y a beaucoup de gens là-dedans qui sont payés cher par l’argent de l’État. Me semble qu’il y a des trucs vraiment pressants au Québec qu’il faut travailler»

«Ça devrait être aux députés de l’opposition de poser des questions, pas ceux au pouvoir»

«Moi, j’aime faire de la politique, créer du mouvement social. Mais ça n’avance pas parce qu’on est pogné dans des règles qui sont faites pour une époque où les choses allaient beaucoup plus lentement qu’aujourd’hui»

Catherine Dorion mentionne adorer son travail de députée et elle aimerait avoir beaucoup plus de temps pour aider les électeurs de son comté.

Les grands titres

Les grands titres

avec Jacques Fabi

En direct de 04:30 à 05:30
4269
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.