• Accueil
  • Infrastructures municipales : sécurité garantie malgré des données incomplètes  

Infrastructures municipales : sécurité garantie malgré des données incomplètes  

Infrastructures municipales : sécurité garantie malgré des données incomplètes  FM93
Un comité plénier a eu lieu aujourd'hui sur la gestion des ouvrages d'art à l'Hôtel de ville de Québec

La Ville de Québec garantit la sécurité de ses infrastructures municipales (ouvrages d'art), même si les données ne sont pas complètes pour le moment.

 

Infrastructures désuètes 

22 ouvrages d'art sont considérés « désuets » à Québec selon les plus récentes inspections générales. 86 sont classés « passables ». 

Cela représente 7% des 1200 ouvrages d'art inspectés (sur un total de 1 800). 

Par ouvrage d'art, on entend tous ce qui sert à franchir un obstacle (pont, ponceau), à retenir l'eau du sol (barrage, mur de soutènement), les escaliers, belvédères, passerelles quais et tunnels.

Ce sont principalement des murs de soutènement et des ponceaux qui sont désuets. Des ouvrages qu'on dit « nécessaires mais de moindre importance ».

 

« La pérennité et la sécurité des ouvrages d'art n'ont jamais été [mises] en péril »

Nouveau modèle d'inspection

C'est ce qui ressort du bilan provisoire du nouveau modèle d'inspection adoptée à la Ville de Québec après le dépôt du vérificateur général à la fin de l'année 2017. 

En comité plénier sur la gestion des ouvrages d'art, le directeur de l'ingénierie à la Ville Daniel Lessard est venu expliquer que si 100% des ouvrages sont notés dans l'inventaire, 70% d'entre eux ont été inspectés. 

Un bilan plus complet sur l'entretien des ouvrages d'art sera présenté à l'automne (incluant les données sur les barrages).

 

« Je ne comprends pas vraiment pourquoi on est ici aujourd'hui si on ne nous pas les réponses et on dit que ça va venir à l'automne. »

En direct de 14:00 à 18:00
1760
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.