• Accueil
  • Le 3e lien sera un tunnel sous l'île d'Orléans

Le 3e lien sera un tunnel sous l'île d'Orléans

Le 3e lien sera un tunnel sous l'île d'OrléansChambre de commerce de Lévis / Graph Synergie
Le tracé privilégié par le Ministère des transports est un tunnel

Le 3e lien sera finalement un tunnel sous l'île d'Orléans.

C'est ce que le ministre des Transports Francois Bonnardel a dévoilé jeudi.

Le tracé privilégié sera d’une longueur de 9km reliant les autoroutes 40 et 20 à l’Est.

Une première pelletée de terre se fera au plus tard en 2022.

 

Le tracé privilégié par le ministère

Source: Le tracé privilégié par le ministère

Plusieurs points à éclaircir

On ne connait toujours pas les coûts, la durée des travaux, le nombre de voies et comment le 3e lien sera arrimé au transport en commun.

Le ministre Bonnardel a été clair.

« S'il n'y a pas de transport en commun, il n'y a pas de 3e lien. Il est immensément important de boucler la boucle. »

On aura plus de détails dans un an lorsqu’un mémoire sera présenté au conseil des ministres.

Dans ce mémoire il sera également question du tracé centrale qui est étudié, mais on reste avec l'idée à l'est.

 

Tracé additionnel étudié

Source: Tracé additionnel étudié

« Pour bonifier le tracé, c'était important d'être capable, quand on va arriver devant le BAPE, d'avoir tout évalué. Mais ce tracé additionnel apporterait beaucoup d'expropriations. Dans neuf moi je vais être capable de vous dire, c'est ça. On privilégie celui qu'on a présenté aujourd'hui. »

Le projet sera financé en bonne partie par le provincial et également par le fédéral. Les villes ne devraient pas contribuer.

L'île d'Orléans

Le préfet de la MRC de l’île d’Orléans Harold Noël parle d’un « grand soulagement » de voir le 3e lien ne pas passer sur l’île.

L'île aura son propre pont à haubans dont la construction commencera en même temps que le tunnel.

« Il y avait beaucoup d'inquiétude à l'île d'Orléans, mais aujourd'hui c'est clair que ça apaise beaucoup les rédients de l'île. »

« Préserver l'île était immensément important. Aujourd'hui on peut confirmer : une île, un pont; un 3e lien, un tunnel. »

Un projet qui ne plait pas aux verts

Le directeur du Conseil régional de l'Environnement, Alexandre Turgeon, était présent à l'annonce et pas très emballé par le projet.

« Moi j'ai bon espoir que dans quelques années on n'en parle plus de ce projet.. On va avoir enterré ça une fois pour toute. Le réalisme va nous avoir rattrapé... »

En direct de 03:00 à 04:30
185
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.