12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • 91% du territoire de Québec infesté par l'agrile du frêne

91% du territoire de Québec infesté par l'agrile du frêne

91% du territoire de Québec infesté par l'agrile du frêneGouvernement du Canada
Agrile du frêne

L'agrile du frêne a rapidement proliféré sur le territoire de la Ville de Québec à un tel point que sa progression est qualifiée «d'exceptionnelle».

Deux ans à peine après sa détection, pas moins de 32 des 35 quartiers de la Ville sont désormais affectés par cet insecte exotique, ce qui représente 91% du territoire.

Seuls les quartiers de Val-Bélair, de la Lac-Saint-Charles et de Notre-Dame-des-Laurentides sont encore épargnés.

Les quartiers centraux sont les plus infestés, de même que ceux de Cap-Rouge et de Pointe-Sainte-Foy, où l'on parle désormais d'une épidémie.

Face à cette situation, la Ville accélérera la coupe de frênes en bordure des rues et dans ses boisés, tout en permettant désormais l'abattage et le transport du bois en tout temps.

En parallèle, les autorités municipales entendent augmenter le rythme de plantations d'autres essences d'arbres pour remplacer les frênes.

La Ville de Québec estime que pas moins de 210 000 frênes se trouvent sur son territoire, et que la très grande majorité de ces arbres devront être abattus d'ici une douzaine d'années.

La participation de la population est demandée afin de planifier l'abattage des frênes, et ce sans attendre pour ce qui est des arbres qui montrent déjà des signes de dépérissement.

Il est aussi possible de se procurer un biopesticide à injecter qui ne fera toutefois que retarder l'infestation des frênes.

Rappelons que la Ville a mis en place l'an dernier un programme de soutien à l'abattage et à la disposition des frênes, qui permet aux citoyens de recevoir une compensation monétaire en fonction de la grosseur de l'arbre abattu.

Ville de Québec

Source: Ville de Québec

En direct de 05:00 à 05:30
8263
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.