• Accueil
  • Biométhanisation | Un contrat de 380 000$ pour développer des «sacs comme les autres»

Biométhanisation | Un contrat de 380 000$ pour développer des «sacs comme les autres»

Biométhanisation | Un contrat de 380 000$ pour développer des «sacs comme les autres»Ville de Québec
Usine de biométhanisation
Jonathan Bernard, journaliste au FM93: Mise à jour sur le projet de biométhanisation

10:31

Les sacs servant à récolter les déchets de tables pour les acheminer à la nouvelle usine de biométhanisation de la Ville de Québec seront au point avant l'ouverture de cette dernière en 2022.

À cet effet, la Ville de Québec a donné de gré à gré un contrat de 380 000$ à la firme Alliance polymères Québec pour développer ces sacs.

À l'occasion d'une visite de chantier de l'usine dont les coûts sont passés de 125M$ à 190M$, le maire a défendu l'attribution de ce contrat en affirmant qu'il avait été donné à une entreprise québécoise et qu'il s'agit de recherche et développement.

Bien que les documents officiels de l'appel d'offres mentionnent que «le sac doit maintenir son intégrité intacte lors de l’ensemble du processus de manutention sans être perforé par les autres déchets ou par la compression du système hydraulique interne des camions», Régis Labeaume ne considère pas qu'il s'agit d'un défi technologique.

Questionné à savoir quelle doit être la proportion de ces sacs qui devront arriver intacts au nouveau centre de tri, le maire a cherché à minimiser ce risque.

«C'est un sac comme les autres sacs... Je ne sais pas ce qu'il a de particulier. Il ne sera pas plus éventré que les autres sacs. Il de vient pas de la lune le sac. C'est comme tous les sacs dans le camion, c'est la même affaire. Il va résister comme tous les sacs dans le camion, comme les autres. [...] Je dis juste que c'est un sac comme les autres sacs à vidanges. Il est où le problème?»

Alors que la Ville de Saint-Hyacinthe enregistre des déficits avec son usine de biométhanisation, Régis Labeaume assure que celle de Québec sera rentable en raison du contrat de 20 ans signé avec Énergir.

La Ville de Québec a pour objectif de revaloriser 82% des déchets produits sur son territoire d'ici 2028.

 

En direct de 14:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.