• Accueil
  • Sanctionner les auteurs de messages haineux? | «Le confinement n’a certainement pas aidé à l’état mental des gens»

Sanctionner les auteurs de messages haineux? | «Le confinement n’a certainement pas aidé à l’état mental des gens»

Sanctionner les auteurs de messages haineux? | «Le confinement n’a certainement pas aidé à l’état mental des gens»Getty Images Plus/AntonioGuillem
Assises de l'UMQ: François Legault s'interroge sur la possibilité de sanctionner les auteurs d'attaques violentes sur les réseaux sociaux

7:42

Assises de l'UMQ: François Legault s'interroge sur la possibilité de sanctionner les auteurs d'attaques violentes sur les réseaux sociaux

Daniel Côté, nouveau président de l’Union des municipalités du Québec, aussi maire de Gaspé

Détails

Avec Patrick Lagacé Dans Le Québec maintenant

En entrevue avec Patrick Lagacé, le maire de Gaspé, Daniel Côté, s’est dit d’accord avec le premier ministre François Legault qui songe à sanctionner les auteurs d’attaques violentes sur les réseaux sociaux.  

Alors que François Legault prenait la parole à l'ouverture des assises annuelles de l'Union des municipalités du Québec, le premier ministre a abordé la possibilité de sanctionner les trolls qui sèment la haine sur les réseaux sociaux.  

«Il va falloir trouver des moyens d’éliminer, même sanctionner les gens qui font des attaques violentes sur les médias sociaux. Mais il faut être prudent, moi je dis aux gens, faites attention, c’est vraiment une petite minorité»

Au micro de Patrick Lagacé, le maire de Gaspé et nouveau président de l’Union des municipalités du Québec, Daniel Côté, a fait état de la dégradation des échanges sur les médias sociaux, notamment depuis le début de la pandémie.

«On a vu énormément de dégradation sur les réseaux sociaux dans la dernière année. Le confinement n’a certainement pas aidé à l’état mental des gens et c’est plus facile de céder à la colère, la violence et à l’intimidation derrière son écran et sur son clavier plutôt que de le faire en face à face. La distance qui s’est créée entre les humains n’a certainement pas aidé à la dégradation de l’ambiance sur les médias sociaux»

«Il y a sans doute des choses à faire. Le premier ministre a raison, on ne peut pas continuer comme ça. À quoi ça sert les trolls? Pourquoi on tolère ça dans notre société? On ne le tolèrerait pas en face à face. Pourquoi on le tolère sur les réseaux sociaux? Ça vient dur sur le moral à la longue. Ça vient lourd» 

«Les Facebook et les Twitter, ils font des milliards de dollars, ils ont du personnel pour contrôler ce qui s’écrit. C’est une question de volonté» 

Musique
En direct de 18:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.