• Accueil
  • Réforme de la loi 101 | «Il faut prendre les moyens nécessaires pour préserver notre coin francophone dans l’immensité de l’Amérique du Nord»

Réforme de la loi 101 | «Il faut prendre les moyens nécessaires pour préserver notre coin francophone dans l’immensité de l’Amérique du Nord»

Réforme de la loi 101 | «Il faut prendre les moyens nécessaires pour préserver notre coin francophone dans l’immensité de l’Amérique du Nord»
Imposante réforme de la loi 101. Le ministre Simon Jolin-Barrette est avec nous.

22:08

Réforme de la loi 101: est-ce que ça va trop loin?

12:31

Les réactions sont nombreuses à la suite du dépôt du projet de loi 96 par le gouvernement Legault visant à réformer la loi 101. 

Ce projet de loi vise à faire du français «la seule langue officielle et langue commune au Québec».

Voici ce qu’en ont pensé les différents acteurs politiques et les commentateurs du 98.5 :

«Le Québec fait fausse route. Le Québec choisit encore de rétrécir les droits des autres pour que la majorité se donne des droits. Pourquoi ils utilisent la clause dérogatoire? Encore une fois pour couper des droits à d’autres? On a toujours l’air d’arriver avec notre 2 X 4. La réalité, c’est que démographiquement, les Canadiens français de souche ont une démographie négative. Alors, il va y avoir de l’immigration qui va aller en montant. On va se rendre service quand on va être tellement sympathique que ces gens vont dire que c’est l’fun de vivre au Québec. Ça va trop loin et je trouve que ça va créer un débat social complètement déchirant et inutile» 

«Je pense qu’il faut prendre les moyens nécessaires pour préserver notre coin francophone dans l’immensité de l’Amérique du Nord. Mais c’est avec les immigrants, les allophones qu’on se plante dans la façon dont on s’y prend pour les rejoindre et les encourager à adopter le français comme langue commune et officielle» 

«Honnêtement, la force d’attraction de l’anglais est tellement forte en Amérique, il faut légiférer pour faire un contrepoids»

«C'est un bel effort de renforcement de la loi 101. Ça va dans toutes les directions et il y a plusieurs mesures phares, mais ce n'est ni historique, ni costaud. Ce n'est pas une mise à niveau à la hauteur des problèmes qu'on rencontre. On a bouché des trous»

«On doit protéger le français au Québec. Il y a un déclin à Montréal. Je vais travailler en étroite collaboration sur la loi 101 pour les entreprises à charte fédérale. Je vais toujours respecter le champ de compétences des provinces»

«Si l’objectif poursuivi, c’est de freiner et renverser le déclin rapide de la langue française dans la grande région de Montréal, les piliers, les principes fondamentaux ont tous été mis de côté. On est devant des mesures intéressantes, mais qui n’ont pas d’impact substantiel sur la trajectoire de la langue française»

«J’ai eu l’occasion de parler avec mon homologue québécois, Simon Jolin-Barrette. On prend acte du dépôt du projet de loi, aujourd’hui, du gouvernement du Québec. Et j’aurai l’occasion d’étudier davantage ce projet de loi et bien entendu, de protéger les droits linguistiques inhérents aux Québécois et à tous les francophones au pays tout en protégeant les minorités linguistiques» 

«Pour le bilinguisme, comme élu, on peut travailler de la même façon. Toutes les informations importantes sont envoyées dans les deux langues à nos citoyens. C'est important. Pour notre population en général, tout le monde est bilingue. Pas nos aînés, mais la plupart de la population. Des fois, il y a des immigrants qui viennent d'arriver et qu'ils ne l'ont pas encore appris, mais c'est une minorité»

Dupont le matin
En direct de 06:00 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.