• Accueil
  • Arrestation «injustifiée» de Guy Ouellette par l’UPAC | «Victime d’un règlement de compte par Robert Lafrenière?»

Arrestation «injustifiée» de Guy Ouellette par l’UPAC | «Victime d’un règlement de compte par Robert Lafrenière?»

Arrestation «injustifiée» de Guy Ouellette par l’UPAC | «Victime d’un règlement de compte par Robert Lafrenière?»Cogeco
L’UPAC présente ses excuses à Guy Ouellette

17:01

L’UPAC présente ses excuses à Guy Ouellette

PHILIPPE BONNEVILLE, journaliste Cogeco nouvelles

MARCEL SAVARD, ancien directeur adjoint à la Sûreté du Québec

COMMENTAIRE DE LUC LAVOIE

Détails

Avec Bernard Drainville et Luc Lavoie Dans Drainville PM

Les réactions sont nombreuses à la suite des excuses publiques de l’Unité permanente anticorruption à l’endroit de Guy Ouellette.

Quatre ans après son arrestation, Guy Ouellette a reçu des excuses publiques de la part de l’UPAC qui a reconnu, jeudi, que son arrestation en 2017 était «injustifiée» et qu’elle lui a causé un «tort irréparable».  

Lors d'un point de presse, le premier ministre François Legault a été appelé à commenter la nouvelle. 

«Quand on était dans l'opposition, on disait que le responsable de l'UPAC devrait être nommé par un vote aux deux tiers de l'Assemblée nationale. C'est ce qu'on a fait. Maintenant, ce qui est arrivé, c'était sous l'ancien régime de l'UPAC. Je trouve ça malheureux, mais je ne veux pas m'ingérer et faire des commentaires parce que c'est un organisme indépendant»

Règlement de compte? 

Au micro de Bernard Drainville, Luc Lavoie et Marcel Savard, un ancien directeur adjoint à la Sûreté du Québec, ont réagi à ce dénouement. 

«Quand une enquête comme celle-là dérape et que l’UPAC est obligée de sortir publiquement et de dire : ‘’ on s’est complètement fourvoyé, on a commis une erreur épouvantable, on a porté atteinte à l’intégrité d’un député, ce n’est pas bon pour les policiers en général»

«Je dois souligner le courage de Frédérick Gaudreau. Ce n’est pas facile dans une institution comme l’UPAC d’aller dire publiquement qu’il y a eu une erreur au départ. Au niveau de la crédibilité, de l’apparence et de la transparence, c’est 10 sur 10. Mais au niveau des procédures d’enquête, le suivi et la rigueur, on est en droit de se poser des questions»

«Les mots choisis par Gaudreau sont chargés de sens. C’est énorme. Et les 500 000 $ que Ouellette réclamait au gouvernement, ce n’est plus représentatif de ce qu’on reconnaît avoir fait subir à cet homme. L’État ne pourra faire autrement que de le dédommager»

«Il était temps que ça finisse. Ce gars-là a vécu un calvaire. Quel fiasco!»

Bernard Drainville s'est questionné quant à la responsabilité de l’ancien commissaire de l’UPAC, Robert Lafrenière.  

«Quand tu es en autorité ultime, tu dois assumer les décisions de l’organisme. Donc, c’est lui qui est responsable»

«Est-ce que Guy Ouellette a été victime d’un règlement de compte par Robert Lafrenière?»

«Est-ce qu’on connaîtra un jour le fin fond de l’histoire? Je ne suis pas certain»

Piège et commission d'enquête publique

Selon Patrick Lagacé, le député Ouellette a été piégé et pour faire toute la lumière sur cette affaire, il serait nécessaire de tenir une commission d'enquête publique, notamment pour y entendre, sous serment, Robert Lafrenière qui était le commissaire de l'UPAC à ce moment. 

«Il a été ''framé'' par une police qui fonctionnait tout croche sous Robert Lafrenière. C'est grave parce que c'est un député, c'est grave parce que c'est un citoyen»

«On a encore besoin d'une commission d'enquête publique sur le fonctionnement de la police au Québec. Ces dernières années, il y a eu des scandales à la SQ, à l'UPAC et au SPVM, des corps de police très importants. On ne sait pas ce qui se passe. On ne sait pas qui a fait quoi à quel moment. Mais une commission d'enquête publique, ça permettrait de poser des questions à des gens sous serment. Des gens qui aujourd'hui se cachent, se terrent comme Robert Lafrenière. J'aimerais bien voir M. Lafrenière se faire poser des questions sous serment. Des excuses sont bienvenues, mais des réponses seraient encore mieux»

Excuses de l'UPAC: le commentaire de Patrick

5:45

Les meilleurs moments de la journée
En direct de 03:00 à 04:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.