Transport à Québec | Gosselin milite pour un 3e et un 4e lien

Transport à Québec | Gosselin milite pour un 3e et un 4e lienFM93
Christian Dubé recule pour la vaccination obligatoire / Jean-François Gosselin a parlé aujourd'hui d'un ... 4e lien !

25:21

L'aspirant maire de Québec Jean-François Gosselin a donné le ton de la 27e journée de la campagne électorale en évoquant la nécessité d'un quatrième lien autoroutier à l'est de Québec et Lévis.

Le chef de Québec 21 suggère maintenant un tunnel, entre les deux centres-villes qui serait exclusif au transport en commun et la construction d'un autre pont ou tunnel pour la circulation automobile afin de boucler le périphérique de la grande région de Québec.

En marge d'un point de presse à Val-Bélair, il a expliqué que sa nouvelle position sur la mobilité tenait compte de la volonté des citoyens qui apparaissent fortement opposés à l'aménagement d'une sortie autoroutière dans le secteur de Saint-Roch.

« Quand on discute, c'est sûr que les gens disent que du transport en commun de centre-ville à centre-ville, ça fait énormément de sens. L'autoroutier, le gouvernement devrait considérer d'envoyer ça à l'est. C'est ma position.» 

Jean-François Gosselin invite donc le gouvernement Legault à examiner sa proposition alors que le plan d'affaires pour le troisième lien n'est pas attendu avant 2025. 

Ce dernier n'a cependant aucune idée de la facture potentielle pour ces deux infrastructures majeures. Rappelons que la construction du troisième lien est estimée entre 6 et 10 milliards de dollars.

Monsieur Gosselin soumet justement l'hypothèse que deux tunnels plus petits pourraient coûter moins cher qu'un tunnel massif à six voies comme celui qu'envisage de creuser le gouvernement.

« Je ne suis pas un ingénieur en transport, ni un ingénieur civil, on laisse ça au gouvernement de décider. Il aura des choix à faire entre un gros tunnel ou des plus petits tunnels, ou pont. »

Critiques et félications

La sortie de Jean-François Gosselin rejoint en partie la position défendue depuis longtemps par son adversaire de Démocratie Québec, Jean Rousseau, qui milite en faveur d'un métro pour relier Québec et Lévis. Il est toutefois hors de question pour lui d'aménager un lien supplémentaire pour les voitures.

« Je le félicite, il a progressé! Pour ce qui est de son 4e lien, on n'est pas là. Il faut premièrement qu'on ait un premier lien métro sous-fluvial et on verra ensuite quels seront les besoins. »

La cheffe de Transition Québec Jackie Smith a une opinion plus tranchante envers ce qu'elle qualifie de geste électoraliste de Jean-François Gosselin, au lendemain d'un sondage qui lui donne 15% des intentions de vote.

La candidate à la mairie s'oppose au troisième lien, peu importe sa forme. Elle suggère en contrepartie de réserver le pont de Québec au transport en commun.

« C'est ridicule, on a pas besoin d'un 3e lien, encore moins d'un 4e. Gosselin en fume du bon... » a affirmé Jackie Smith

Bruno Marchand qui défend les couleurs de Québec forte et fière a convoqué les journalistes en après-midi pour réagir lui aussi sur le sujet.

S'il reconnait que l'idée d'un tunnel réservé au transport en commun mérite d'être considérée, le candidat à la mairie s'interroge sur le sérieux de Jean-François Gosselin lien alors que le troisième lien n'est pas encore totalement défini par le gouvernement Legault.

Bruno Marchand l'accuse de « sortir un projet de nulle part » qui n'aura aucune 

« Le gouvernement a un projet qu'il essaie de définir et on déjà rendu à un lien supplémentaire? Qui va le payer? C'est quoi les coûts? C'est quoi la rigueur? Je pense que ça décrédibilise l'ensemble du projet que M. Gosselin présente. »

Dupont le matin
En direct de 06:00 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.