12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link12x12 photo outline16x16 google podcasts16x16 apple podcasts
  • Accueil
  • COVID-19 en Chine: «On est en train de passer au travers» -Carl Breau

COVID-19 en Chine: «On est en train de passer au travers» -Carl Breau

COVID-19 en Chine: «On est en train de passer au travers» -Carl BreauGetty Images
La ville de Wuhan

7:22

Le Québec, le Canada et l’Amérique du Nord ne font que commencer à vivre ce que la Chine a vécu il y a deux mois, lorsque le coronavirus était partout.

En conversation avec Patrick Lagacé, le Québécois Carl Breau, président de la compagnie de technologie Saimen, parle de ce qu’il a vécu avec ses proches à Shanghai il y a quelques mois.

« Le contexte que vous avez présentement au Québec, l’angoisse, nous, c’était du 20 du 25 janvier, dit celui qui réside en Chine depuis neuf ans. C’était le même sentiment que je ressens quand je parle à ma famille et à mes amis au Québec. »

« À Shanghai, on a eu un décalage avec Wuhan (l’épicentre en Chine), mais les deux frères de ma femme, qui sont comptables, étaient à Wuhan. Il y en a eu un qui s’est mis à faire de la fièvre à la fin du mois et qui a été hospitalisé. Là, on commençait à voir noir… C’était un peu la panique pour nous, à la fin janvier. »

Évidemment, Carl Breau a dû fermer ses usines avant de reprendre le travail, environ cinq semaines plus tard.

« Pour nous, à Shanghai, le cas zéro, c’était le 20 janvier. Un peu plus que deux mois plus tard, on sent que la vie est en train de essentiellement en train de revenir à la normale. Tout était fermé, mais là, les centres d’achat sont ouverts, les restaurants sont ouverts, le zoo de Shanghai est ouvert…

« Hier soir, je suis même allé prendre un verre avec un ami sur une terrasse. Nous, on est à l’inverse de vous. On est en train de s’encourager. On a vraiment le sentiment que l’on est en train de passer au travers. »

En direct de à
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.