• Accueil
  • Immobilier | la région épargnée par une baisse de la valeur des maisons?

Immobilier | la région épargnée par une baisse de la valeur des maisons?

Immobilier | la région épargnée par une baisse de la valeur des maisons?

La Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL) prédit une chute de la valeur des maisons de l'ordre de 9 à 18% dans la prochaine année.

Une prédiction énoncée par le chef de la direction de la SCHL devant le comité permanent des Finances du Parlement canadien.

Cet écart défavorable aux propriétaires sera détaillé dans une analyse qui devrait être publiée la semaine prochaine.

La région de Québec pourrait-elle être épargnée ou moins affectée que d'autres régions au pays?

C'est possible, alors que plusieurs courtiers immobiliers que nous avons contactés ne constatent pas encore de baisse significative au niveau de la valeur des propriétés.

PO Vear courtier Re/Max observe même une légère hausse des prix au mois de mai.

Ce qui s'expliquerait par un plus faible inventaire et des acheteurs pressés à se relocaliser.

C'est que la crise a frappé pendant les deux plus gros mois de l'année, laissant donc moins de temps pour le magasinage.

«Ces gens-là sont tous dans un rush, pis je ne vois pas de prix de maisons baisser, au contraire», Michel Ferland courtier Re/Max.

D'autres, comme Simon Laberge de Via Capitale, s'attendent cependant à un contre coup à l'automne.

Cet ajustement pourrait toutefois être moins sévère dans la région où l'on retrouve beaucoup d'employés de la fonction publique et du domaine de l'assurance.

Le faible taux d'inoccupation observé dans la RMR de Québec risque aussi d'aider à maintenir les prix.

L'Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec a enregistré une chute historique des ventes en avril dernier de 55% par rapport au même mois l'an dernier.

Au chapitre des prix, les statistiques font état d'un repli de 2% du prix médian des unifamiliales et de 4% des copropriétés.

La «folie» depuis la reprise des visites

Tous les courtiers contactés s'entendent pour dire que ça ne dérougit pas depuis la reprise des visites le 11 mai dernier.

On constate que les gens magasinent plus sur le Web avant de visiter, et que ces visites mènent plus souvent à une offre qu'en temps normal.

Les mesures sanitaires rendent aussi les visites plus complexes et plus longues en raison de toutes les précautions sanitaires à prendre.

 

En direct de 10:00 à 14:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.