• Accueil
  • Camps de jour | La Ville de Québec à la recherche d'au moins 700 moniteurs

Camps de jour | La Ville de Québec à la recherche d'au moins 700 moniteurs

Camps de jour | La Ville de Québec à la recherche d'au moins 700 moniteursFATCAMERA/ E+ / GETTYIMAGES

Forcé d'accueillir de plus petits groupes dans les camps de jour, la Ville de Québec est à la recherche de 700 moniteurs supplémentaires afin accueillir 10 000 enfants cet été.

Il s'agit là d'une cible, mais le maire Labeaume n'écarte pas d'en accueillir davantage si l'on trouve plus de moniteurs.

Déjà, 11 500 enfants étaient inscrits avant la fermeture des inscriptions, mais les parents de bon nombre d'entre eux se sont désistés depuis.

Les parents toujours intéressés à inscrire leurs enfants pourront donc contacter les organismes responsables des camps de jour afin de se placer sur une liste d'attente.

Il se peut cependant que les enfants doivent fréquenter des camps un peu plus loin de leur domicile en raison du contexte.

«Ce n'est pas l'inscription des enfants qui m'inquiètent, c'est surtout l'embauche des moniteurs. Alors nous, dans la mesure où l'on a les moniteurs on va prendre tout le monde. On va en avoir 10 000... Il faut que l'on trouve 700 jeunes. Moi, je pense que les jeunes de 15 ans quand même 650$ par semaine ce n'est pas bête. Je pense que ça devrait bien aller. [...] On ne se donne pas de limite sur le nombre d'enfants que l'on va accueillir. La seule limite c'est la capacité à embaucher des moniteurs.»

En temps normal, la Ville dépense 9M$ par année pour accueillir 17 000 enfants au programme Vacances-été.

L'administration Labeaume devra allonger 6M$ supplémentaires, soit 60% de plus, afin de se conformer aux exigences de la santé publique et donc accueillir moins d'enfants.

Les jeunes de plus de 15 ans intéressés à devenir moniteur bénéficieront d'un salaire bonifié d'un dollar, qui atteindra 14,50$ pour un moniteur sans expérience.

De plus, la Ville offrira un boni de rétention aux jeunes qui travailleront tout l'été et donnera une prime de référencement aux moniteurs qui en encourageront d'autres à travailler dans les camps.

À noter que les parents ne pourront pas entrer sur les sites des camps de jour, et qu'il devront laisser leurs enfants à la porte.

«Il nous faut faire le maximum selon nous, parce que l'on croit que les dernières semaines ont été difficiles, pénibles pour les parents et les enfants. Le confinement a usé beaucoup de monde. Alors ça va nous coûter plus cher, mais pour nous on est quasiment dans un service essentiel, parce que les parents ont besoin de répit, et les enfants ont besoin de prendre l'air.»

Bibliothèques

Comme le permet la santé publique, la Ville de Québec rouvrira ses bibliothèques à compter de vendredi prochain.

Seuls les comptoirs de prêts de livre seront ouverts et les citoyens seront invités à réserver en ligne les documents qu'ils souhaitent emprunter.

Il sera donc possible de procéder aux réservations à compter de lundi matin prochain pour aller récupérer les ouvrages le vendredi suivant.

Ciné-parcs

Le feu vert à la réouverture des ciné-parcs annoncé par la ministre de la Culture a été bien accueilli par le maire de Québec.

Ce dernier a promis le mois dernier qu'il voulait ouvrir trois ciné-parcs temporaires gratuits sur le territoire de la Ville durant l'été.

«C'est la réponse que l'on attendait», a-t-il simplement indiqué avant d'ajouter qu'il attendait que tout soit ficelé avant d'annoncer les sites retenus.

Alcool dans les parcs

Le maire Labeaume a été embêté par la question d'un journaliste à savoir si la Ville escomptait permettre la consommation d'alcool dans les parcs.

«Écoutez... essayez dont d'être discret», a-t-il dit avant de se mettre à rire.

En direct de 14:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.