• Accueil
  • Legault lance un message aux anti-masques et aux conspirationnistes

Legault lance un message aux anti-masques et aux conspirationnistes

Legault lance un message aux anti-masques et aux conspirationnistesCogeco Nouvelles
EXCLUSIF: Le premier ministre François Legault est en studio!

28:03

Le premier ministre du Québec invite les Québécois à prendre leur mal en patience au sujet du port du masque obligatoire.

En entrevue avec Jérôme Landry et Jonathan Trudeau, François Legault a répété que la province «ne va pas dans la bonne direction» alors que le nombre de cas est en augmentation.

Il insiste sur le fait que les nouvelles éclosions ne sont plus concentrées dans la grande région de Montréal.

S'il écarte un reconfinement complet, il ne ferme pas la porte à des actions régionales advenant une explosion des cas de COVID-19.

L'obligation du port du masque dans les commerces et autres milieux fermés n'est pas prête d'être levée selon lui.

Seuls un vaccin ou un nombre infime de nouveaux cas, qu’il n’a pas voulu préciser, pourraient permettre de relâcher les mesures sanitaires.

Quand aura-t-on un vaccin? Est-ce que ça sera dans six mois ou dans deux ans? Quand on aura un vaccin évidemment on pourra arrêter les masques. Quand il y aura très peu de cas ou pas de cas... Moi j'aime mieux que les gens se mettent dans la tête qu'on va devoir porter le masque pour encore plusieurs mois. [...] C'est possible que les mesures que l'on a durent longtemps... C'est possible qu'il y ait peut-être jamais de vaccin.»

François Legault estime qu'il est «trop tôt» pour savoir si le vaccin sera obligatoire ou non, mais ne l'écarte pas...

«Ça va dépendre de la situation. Ça va dépendre des spécialistes au moment où on aura un vaccin... Est-ce qu'ils vont nous dire faut vacciner au moins 50% de la population ou est-ce qu'ils vont nous dire faut que 100% de la population soit vaccinée pour que ça soit efficace.»

Le premier ministre Legault a confirmé avoir discuté avec la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, afin d'être plus dur en imposant des amendes plus salées pour les gens qui ne se conforment pas.

Il a lancé ce message aux conspirationnistes qui font part de toutes sortes de théories sur les réseaux sociaux et qui critiquent ouvertement les mesures sanitaires mises en place en raison de la pandémie.

«Ce qui est malheureux, c'est que la réalité, les faits vont rattraper ces personnes-là... C'est qu'on finit tous par connaître, une personne, un homme ou une femme, qui a eu la COVID, n'est pas nécessairement décédée, mais qui a eu une période difficile. C'est plate, mais si ces gens-là s'informent, s'ils parlent avec leurs amis, avec leurs connaissances, vont finir par réaliser que c'est vrai qu'il y a des gens qui ont le virus. Que c'est vrai que le virus est dangereux!»

Dupont le matin
En direct de 06:00 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.