• Accueil
  • Distanciation durant le magasinage | «Il y a des gens qui ont la mèche courte» -Claude Sarrazin

Distanciation durant le magasinage | «Il y a des gens qui ont la mèche courte» -Claude Sarrazin

Distanciation durant le magasinage | «Il y a des gens qui ont la mèche courte» -Claude SarrazinCogeco Media
Mesures sanitaires dans les commerces: Comment ça se passe pour les agents de sécurité?

8:42

Les nouvelles normes de distanciation gouvernementales en vue du magasinage des Fêtes sont en vigueur depuis vendredi. Quelle est la situation sur le terrain?

En conversation avec l’animateur Bernard Drainville, le président de SIRCO, Claude Sarazzin, qui emploie des centaines d’agents de sécurité dans les commerces et les centres d’achats, fait le point.

Est-ce que les clients respectent les règles?

« Majoritairement, oui. Mais il y a des gens qui sont maintenant plus anxieux, qui ont moins de tolérance, qui ont la mèche courte. Et ça, on en entend parler.

« Les files d’attente, ont comprend la raison pour laquelle elles sont mises en place, mais toutefois, ça crée des situations qui sont plus tendues, surtout quand la température commence à s’en mêler. Ça devient difficile et c’est difficile pour les agents. »

Le président de SIRCO a des règles précises quant à la façon de gérer les situations délicates sur le terrain.

« On dit à nos agents : «n’intervenez pas physiquement. Dialoguez avec les personnes. Vous essayez de désamorcer la situation. Usez de votre jugement et, dans les cas ultimes, appelez la police. Eux, feront une intervention.» Mais il y a beaucoup de cas où l’on est obligés de demander de l’assistance. Il y a encore des gens qui refusent de porter le masque. »

Et certaines discussions entre clients et agents de sécurité peuvent mener à des cas d’espèces particuliers.

« On a eu un cas où la personne, elle-même, qui s’est vue refuser l’accès à un lieu parce qu’il refusait de se conformer aux règles, a appelé lui-même la police pour demander aux policiers de forcer son droit d’entrée à l’intérieur... Il s’est fait sermonner par les policiers qui lui ont expliqué les faits de la vie, mais ce n’est vraiment pas facile. »

D’autres discussions sont parfois tendues pour d’autres raisons que la mauvaise volonté.

« C’est sûr que nos agents ne sont pas des psychologues. On ne peut pas s’attendre d’eux qu’ils vont gérer des situations de détresse psychologique, mais ils en voient. Ils le constatent de façon courante sur le terrain. »

Autre aspect important : le rôle des agents de sécurité.

« L’agent de sécurité n’est pas là pour faire respecter une loi. Ça, c’et un agent de police qui fait ça. L’agent de sécurité est là pour faire respecter les règlements qui lui sont fournis par la personne qui donne du travail (le centre d’achats, par exemple).

« De façon générale, l’agent de sécurité devient l’extension du pouvoir du propriétaire du site. Il peut donc expulser des gens. Mais le problème, c’est qu’on a des gens qui ne veulent pas se conformer aux lois et aux règlements. À ce moment, c’est la police qui doit intervenir. »

Les gros #1
En direct de 10:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.