• Accueil
  • Complotiste de 70 ans décédée de la COVID-19 | «Ma sœur ne croyait pas du tout à ce virus»

Complotiste de 70 ans décédée de la COVID-19 | «Ma sœur ne croyait pas du tout à ce virus»

Complotiste de 70 ans décédée de la COVID-19 | «Ma sœur ne croyait pas du tout à ce virus»Photo Facebook
Une dame de 70 ans est décédée de la suite de la Covid, après avoir refusée de se faire vacciner

10:12

Convaincue que la COVID-19 était une invention des gouvernements, Gisèle Beaudoin a refusé de se faire vacciner. Malheureusement, la dame de 70 ans a attrapé un variant du coronavirus et elle est décédée moins d’une semaine après son hospitalisation.

C’est le journaliste Étienne Paré, du Journal de Montréal, qui a raconté cette triste histoire.  

En entrevue avec Bernard Drainville, lundi, sa sœur Monic a indiqué à quel point la mort de Gisèle s’était faite de façon extrêmement rapide.

«Ma sœur ne croyait pas du tout à ce virus. Elle croyait que c’était comme une grosse grippe avec de la fièvre, sans plus. Elle est tombée malade en faisant un peu de fièvre en fin de semaine passée. Elle s’est mise à avoir de grosses douleurs et de la misère à respirer. Elle n’avait quasiment plus d’air qui passait»

Inquiets, Gisèle et son conjoint se sont finalement résolus à aller passer chacun un test de dépistage de la COVID-19, tests qui se sont révélés positifs.

Voyant que son épouse était gravement malade, il l’a convaincue d’aller à l’hôpital.

«Elle est arrivée à l'hôpital le mardi 27 avril et le 1er mai, elle décédait. La même journée que les manifestants à Montréal»

Elle est devenue complotiste

Selon Monic, sa sœur est devenue une complotiste avec les réseaux sociaux, ce qui a mené à sa perte.

«C’était une personne sensée, mais c’était une personne de conviction. Elle était très croyante. Puis, avec les fameux réseaux sociaux, elle s’est mise à recevoir des vidéos conspirationnistes et elle se nourrissait énormément de ça. J’ai été capable de lui mentionner que ça ne m’intéressait pas. Mais elle me les envoyait pareil. Elle était tellement convaincue qu’on allait être malades avec ce vaccin. Parce qu’il y a trop de monde sur la terre et il faut en éliminer les personnes âgées. Avec les puces…Le COVID pour elle, ça n’existait pas. C’était M. Legault qui en mettait pour faire peur au monde»

«J’ai tellement essayé de la faire changer d’idée que ça faisait quatre mois que je ne lui avais pas adressé la parole. Je n’étais plus capable de recevoir tout ça»

Sur son lit de mort

Avant de mourir, elle a finalement réalisé que la COVID-19 existait et elle a encouragé les membres de sa famille à aller se faire vacciner.

Dupont le matin
En direct de 06:00 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.