• Accueil
  • Dès le 24 novembre dans les cliniques de vaccination de masse
Vaccination des 5 à 11 ans

Dès le 24 novembre dans les cliniques de vaccination de masse

Dès le 24 novembre dans les cliniques de vaccination de masse
Getty Images/Moment/ Roberto Jimenez Mejias
0:00
7:14
0:00
8:40
0:00
4:03

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, mardi, que la vaccination contre la COVID-19 pour les enfants de 5 à 11 ans était commencée.

Les parents des 650 000 enfants de 5 à 11 ans du Québec qui veulent les faire vacciner auront deux options.

Dès le mercredi 24 novembre, ils pourront accompagner leurs enfants dans les centres de vaccination de masse. Dans ce cas, ils peuvent dès mardi prendre rendez-vous sur le portail Clic Santé.

Et dès le 29 novembre, les enfants pourront être vaccinés dans plusieurs écoles primaires avec l’autorisation écrite des parents.

À noter que ce ne sont pas toutes les écoles primaires qui accueilleront sur place des équipes mobiles de vaccination. Certaines écoles organiseront plutôt du transport vers les sites de vaccination de masse.

Les parents seront avisés sous peu de l'offre de service de l'école de leurs enfants.

D'ici le congé de Noël, tous les enfants dont les parents le veulent pourront avoir reçu leur première dose de vaccin. 

Quant à la deuxième dose, elle sera offerte huit semaines plus tard, soit en février.  

Parents inquiets

Bien qu’il estime que la vaccination des enfants de 5 à 11 ans soit très importante, le premier ministre Legault comprend tout de même l’inquiétude de certains parents.

«Je suis moi-même parent. Je sais que c’est normal d’avoir des inquiétudes. Je veux rassurer la population du Québec. Les scientifiques pensent que c’est sécuritaire»

Utile de vacciner les enfants?

Comme les enfants sont beaucoup moins affectés que les adultes par la COVID-19, plusieurs parents ne voient pas la nécessité de les faire vacciner.

Selon François Legault, il y a trois raisons importantes qui justifient de vacciner les enfants de cette tranche d’âge.

D’abord pour eux-mêmes. Même si les risques d’être sévèrement atteints par la COVID-19 sont moindres pour les enfants, plusieurs pays du monde ont rapporté des décès et des cas de COVID-longue chez des enfants. C’est donc avantageux de diminuer ces risques.

Puis, il y a la situation dans les écoles qui doivent à tout moment fermer des classes en cas d’éclosions. Lorsque le pourcentage d’enfants vaccinés sera plus grand, les risques de fermeture de classe ou d’école seront grandement diminués.

Finalement, les enfants vaccinés pourront étreindre ou cajoler leurs grands-parents sans crainte durant la période des Fêtes.

Pas de cibles à atteindre

Pour ne pas mettre trop de pression sur les parents québécois, le gouvernement Legault ne se fixe pas de taux de vaccination précis à atteindre.

Mais il est confiant que les parents des enfants de 5 à 11 ans seront au rendez-vous, tout comme ceux des ados l'ont été avant eux. 

Pour plus d'informations sur la vaccination des enfants

Consultez le portail de la vaccination des jeunes de 5 à 17 ans contre la COVID-19. 

Les amateurs de sports
En direct de 20:00 à 00:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.