• Accueil
  • Une mesure qui ne fait « pas de sens »
Passeport vaccinal dans les grandes surfaces

Une mesure qui ne fait « pas de sens »

Une mesure qui ne fait « pas de sens »
L'application du passeport vaccinal qui sera exigé dans les commerces à grande surface, sauf les épiceries et les pharmacies, à partir du 24 janvier.
Photo : La Presse canadienne

L'application du passeport vaccinal qui sera exigé dans les commerces à grande surface, sauf les épiceries et les pharmacies, à partir du 24 janvier ne passe pas chez plusieurs propriétaires qui espèrent voir le gouvernement reculer.

Dans le lot, comptez le président et directeur général du Groupe Boucher Sports qui emploie plus de 1 000 personnes dans 29 succursales Sports Experts, Atmosphère, Entrepôt du hockey et Mathieu Performance. 

Au micro de Trudeau-Landry, Martin Boucher déplore que les magasins grande surface servent à lancer un message aux non-vaccinés. Il estime qu'il s'agit d'une initiative très arbitraire « loin de la science ».

L'homme d'affaires ajoute que ses magasins doivent respecter les mêmes règles que les plus petits en termes de capacité et qu'en plus ils ont l'avantage de mieux faire circuler l'air, alors que le virus se propage par aérosol.

«C'est une mesure qui ne fait pas de sens. On a mis tout en place ce qu'il fallait, mais là on ne voit pas de lien avec l'objectif. On fait les frais d'une mesure qui ne donnera probablement pas de résultat.»

Martin Boucher espère que le gouvernement changera d'idée d'ici une semaine, lui qui redoute d'être boudé par la clientèle adéquatement vaccinée qui pourrait craindre les files d'attente occasionnées par la vérification des passeports vaccinaux.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Trudeau-Landry
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.