• Accueil
  • Réouverture des salles de spectacles | «Présentement, on n’essaie rien» -Sophie Prégent

Réouverture des salles de spectacles | «Présentement, on n’essaie rien» -Sophie Prégent

Réouverture des salles de spectacles | «Présentement, on n’essaie rien» -Sophie PrégentGetty Images
Sophie Prégent, présidente de l'UDA

6:35

Sophie Prégent, présidente de l'UDA

Les associations d’artistes réagissent aux avis de la Santé publique et interpellent tous les acteurs du milieu culturel afin qu’ils fassent preuve de flexibilité et d’ouverture.

Détails

Avec Paul Arcand Dans Puisqu'il faut se lever

Des créateurs, des musiciens ainsi que des associations reviennent à la charge auprès du gouvernement quant à la réouverture des salles de spectacles.

Ces derniers ont signé un communiqué conjoint, lundi, où ils font part de leurs demandes. Les avis de la santé publique dévoilés vendredi ont démontré que cette dernière est favorable à une réouverture des salles.

En conversation avec l’animateur Paul Arcand, la présidente de l’Union des artistes, Sophie Prégent, confirme que des discussions sont en cours.

« Depuis le début de la pandémie, je n’ai jamais autant parlé au gouvernement, dit-elle. Jeudi dernier, on a parlé au bureau de madame la ministre de la Culture afin de trouver un consensus à l’intérieur même du secteur. »

Selon Sophie Prégent, il y a de nombreuses variantes à considérer selon les divers secteurs artistiques.

« Certains sont plus prêts à rouvrir que d’autres. Certains sont plus légers, plus mobiles… Je pense à des petites troupes de théâtre. Les gros diffuseurs sont peut-être un peu moins prêts. On essaie de trouver un consensus. »

Il est indiscutable que le couvre-feu dans les zones rouges est contraignant pour des secteurs où les productions (concerts, spectacles d’humour, pièces de théâtre) sont généralement présentées en soirée. Mais la présidente de l’UDA estime que c'est le manque de paramètres qui cause problème.

« On peut s'ajuster. Si on est capable de savoir d’avance, avec une date bien précise, et avec un soutien financier pour ceux qui ne sont peut-être pas capables d’ouvrir à cette date précise, il n’y en a plus de problème...

« Présentement, tout est fermé et on n’essaie rien. Dans quelques jours, après la relâche, on va pouvoir déterminer si ça a fonctionné ou pas (la réouverture des cinémas). Là, on va pouvoir probablement pouvoir évoluer. C’est ça que, présentement, dans le secteur des arts et des spectacles, il n’y a pas. »

« Il faut juste qu’il y ait plus de flexibilité pour les uns et pour les autres. Il faut qu’on puisse ouvrir un peu. Non seulement il n’y a pas eu de cas majeurs, mais il n’y a pas eu d’éclosion dans le secteur de l’audio-visuel (télévision-cinéma) qui porte tout le secteur de la culture à bout de bras. 

« S’il n’y avait pas d’audio-visuel, je ne serais pas en train de vous parler ce matin. Les portes seraient fermées. C’est ça la réalité. »

Dupont le matin
En direct de 06:00 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.