• Accueil
  • «C'est possible de réaliser vos rêves» - Antoine Vermette

«C'est possible de réaliser vos rêves» - Antoine Vermette

«C'est possible de réaliser vos rêves» - Antoine VermettePhoto AP
Le Québécois Antoine Vermette

Inactif depuis la fin de la saison 2017-2018, l’attaquant Antoine Vermette a annoncé jeudi qu’il prenait sa retraite après 14 saisons dans la Ligue nationale de hockey.

S’il n’est jamais facile pour un athlète de tirer sa révérence, Vermette estime que ce fut plutôt aisé dans les circonstances.

« Ça n’a pas été difficile, a déclaré Vermette à l’animateur Mario Langlois, aux Amateurs de sports. Le processus décisionnel s’est enclenché à la fin de la saison dernière. »

Repêché par les Sénateurs d’Ottawa en 2000, le Québécois de Saint-Agapit a joué pour l’équipe de la capitale nationale et avec les Blue Jackets de Columbus, les Coyotes de Phoenix, les Blackhawks de Chicago et les Ducks d’Anaheim avec lesquels il a terminé sa carrière au printemps dernier.

Des raisons tant personnelles que professionnelles ont mené à la décision de Vermette.

« J’ai eu l’opportunité en 2015 de gagner la coupe Stanley (avec les Blackhawks) et ne pas avoir eu ça… l’orientation de ma décision aurait été différente. J’ai aussi eu la chance de disputer plus de 1000 matchs dans la Ligue nationale.

« Au plan personnel et familial, j’ai des enfants qui sont sur le point de commencer l’école et on attendait le petit-nouveau cet été. J’avais l’impression c’était le bon temps pour moi de donner une certaine stabilité à ma famille. C’était le temps de passer à autre chose ».

En 1046 matchs dans la LNH, Vermette a inscrit 228 buts et amassé 287 mentions d’aide pour 515 points.

Auteur de trois saisons de plus de 20 buts, Vermette, 36 ans, aura connu sa meilleure campagne en 2009-2019 avec les Blue Jackets, obtenant ses records de buts (27), de passes (38) et de points (65).

Vermette a eu quelques appels de formations de la LNH ces derniers mois, mais rien qui n’aurait pu le faire changer d’avis. Et il tient à garder confidentielle l’identité de ces dernières.

En revanche, il sait très bien ce qu’il dira à ses enfants lorsqu’ils seront plus vieux et qu’ils lui poseront des questions sur sa carrière de joueur de hockey.

« Ce qui me rend le plus fier, c’est que je vais être capable de les regarder dans les yeux et de leur dire « si vous mettez l’effort nécessaire, la bonne attitude, c’est possible de réaliser vos rêves ». Ça, pour moi, c’est ce qu’il y a de plus important. »

Fabi la nuit

Fabi la nuit

avec Jacques Fabi

En direct de 00:00 à 03:00
2231
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.